•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le nombre de feux de forêt augmente de nouveau en Colombie-Britannique

De la fumée s'échappe d'une forêt de l'autre côté d'une route de terre.

Un total de 34 incendies, dont la moitié se trouve dans la région de Kamloops, sont considérés comme préoccupants par le service de gestion des incendies.

Photo : BC Wildfire

La saison des feux de forêt se poursuit en Colombie-Britannique où 293 incendies font actuellement rage un peu partout dans la province, forçant l’évacuation de plusieurs milliers de personnes et la fermeture de nombreuses routes, dont l'autoroute 97.

Une quarantaine d’incendies se sont déclarés au cours des dernières 48 heures.

Depuis le 1er avril, 567 950 hectares de terre sont partis en fumée, soit l’équivalent d’un peu plus que la superficie totale de l’Île-du-Prince-Édouard.

Nous sommes seulement au début du mois d’août [...] et le mois d’août est habituellement notre mois le plus occupé. Nous ne pouvons pas prédire la météo, mais nous pouvons observer les modèles saisonniers et ceux-ci nous indiquent que nous allons continuer d’avoir du temps chaud et sec, explique la porte-parole de BC Wildfire, Kyla Fraser.

Parmi les centaines de feux actifs dans la province, 34 sont considérés par le service de gestion des incendies, BC Wildfire, comme étant préoccupants. Le plus étendu, celui de Sparks Lake, a déjà englouti environ 68 500 hectares.

Lorsque nous avons une saison des feux aussi violente avec de nombreux incendies, nous fonctionnons avec un système de triage où nous déterminons les priorités et ce que nous pouvons faire avec les ressources dont nous disposons, souligne l’un des porte-parole de BC Wildfire, Mike McCulley.

Le feu qui inquiète le plus le service de gestion des incendies est celui de White Rock Lake, au nord-ouest de Vernon, qui s’étend sur environ 32 500 hectares. Mercredi soir, le district régional de Columbia Shuswap a d’ailleurs publié un ordre d’évacuation pour certains secteurs.

Une forêt en feu.

Le feu du lac Wild Rock, au nord-ouest de Vernon, s'étend sur approximativement 32 500 hectares et est maintenant considéré comme prioritaire par le service des incendies BC Wildfire.

Photo : BC Wildfire

Les forts vents prévus pour la région risquent de compliquer le travail des 136 pompiers qui y œuvrent, aidés de 13 hélicoptères.

En date de mercredi, dans la province, un total de 63 ordres d’évacuation étaient en vigueur concernant 4228 propriétés tandis que 21 403 foyers devaient toujours se tenir prêts à évacuer à tout moment.

Ces chiffres sont sujets à changement puisque la situation évolue rapidement, rappelle le directeur des réponses auprès de la gestion des urgences (Emergency Management BC), Brendan Ralfs.

L’ordre d’évacuation concernant 45 adresses dans la région du plateau Bonaparte, menacé par le feu de Young Lake, a été modifié en alerte d’évacuation jeudi après-midi, indique le district régional de Thompson-Nicola.

Près de Williams Lake, un ordre d’évacuation publié le 14 juillet et concernant 124 propriétés a également été modifié jeudi afin de retomber en état d’alerte, selon le district régional de Cariboo.

Plusieurs routes sont fermées à la circulation en raison des feux de forêt, notamment l’autoroute 97 à l’est de Kamloops entre Monte Creek et la route Salmon River, où le feu de White Rock Lake est présent.

Les autorités rappellent aux usagers de la route l’importance de ne pas s'arrêter sur la chaussée afin d’observer les feux de forêt et leur demandent d’être prudents.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !