•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'humoriste Louis C.K. sera bientôt de retour sur scène

L'humoriste américain Louis C.K., parlant sur une scène lors d'une conférence.

Louis C.K.

Photo : Associated Press / Chris Pizzello

Agence France-Presse

L'humoriste américain Louis C.K., dont les accusations d'exhibitionnisme portées contre lui avaient mis un coup d'arrêt brutal à sa carrière, a annoncé mercredi qu'il prévoyait de remonter sur scène la semaine prochaine pour une tournée internationale.

L'humoriste de 53 ans avait reconnu en 2017 s'être masturbé devant plusieurs femmes après des révélations du New York Times, en pleine vague du mouvement #MeToo (#MoiAussi) né de l'affaire Weinstein.

Louis C.K. avait déjà tenté un discret retour sur scène en 2018 mais avait subi une pluie de critiques pour des blagues sur les personnes survivantes de fusillades et les personnes non-binaires.

J'ai vraiment hâte de revoir toutes vos têtes quand je raconterai des blagues plutôt malpolies, a dit l'humoriste dans un courriel à ses fans mercredi.

La tournée prévoit des spectacles à travers les États-Unis et en Allemagne, au Danemark, en Roumanie et en Ukraine.

Abandonné par ses partenaires

Six fois primé aux prix Emmy – les récompenses de la télévision américaine –, Louis C.K., Louis Szekely de son vrai nom, est un adepte de l'humour noir et de l'auto-dérision.

Dans la foulée des révélations du New York Times, de nombreuses sociétés qui avaient des projets avec le comédien avaient annoncé y mettre fin, notamment Netflix et la chaîne américaine FX.

L'an dernier, il avait publié un sketch sur son site Internet, dans lequel il mentionnait le scandale. J'ai beaucoup appris, confiait-il. J'ai appris à manger tout seul dans un restaurant pendant qu'on me fait des doigts d'honneur depuis l'autre côté de la pièce.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !