•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un policier de Gatineau accusé de voies de fait

L'écusson du Service de police de la Ville de Gatineau sur l'uniforme d'un policier.

L'écusson du Service de police de la Ville de Gatineau (archives)

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP) a autorisé une accusation de voies de fait à l’encontre d’un policier de Gatineau arrêté le 19 juillet dernier.

Le Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG) a procédé, le lundi 19 juillet au soir, à l'arrestation d'un de ses policiers, à la suite d'une allégation de voie de fait simple.

Les policiers ont été appelés à la suite d'une dispute entre ex-conjoints lors de laquelle l'individu aurait commis une voie de fait, a expliqué le SPVG par voie de communiqué.

L'homme dans la trentaine a alors été arrêté et libéré avec promesse de comparaître. Il devait respecter plusieurs conditions, dont notamment celle de ne pas communiquer avec la victime.

La police de Gatineau a précisé que le policier n'était pas en service au moment de l'incident.

Il a été relevé de ses fonctions et sera affecté à des tâches administratives pour une durée indéterminée, expliquait le SPVG à l’époque.

La Division des normes professionnelles et des affaires internes (DNPAI) du SPVG a mené une enquête dans le dossier, qui a été soumis au DPCP afin de déterminer si une ou des accusations pourraient être portées.

Finalement, le DPCP a autorisé une accusation de voies de fait à l’encontre du policier, indique le SPVG, jeudi.

La police de Gatineau précise toutefois que considérant la nature du dossier, et afin de protéger l'identité de la victime, elle ne divulguera aucune autre information, y compris le nom du policier.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.