•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Crimes sexuels : l'ex-pompier Denis Clavelle plaide coupable

Denis Clavelle

Denis Clavelle a plaidé coupable aux accusations pesant contre lui.

Photo : Courtoisie - Sûreté du Québec

René-Charles Quirion

Le pompier à la retraite Denis Clavelle, de Magog, plaide coupable d'avoir commis des gestes sexuels sur 11  victimes.

Denis Clavelle a accueilli 900 jeunes comme famille d'accueil de 1983 à 2012.

Il reconnu sa culpabilité jeudi au palais de justice de Sherbrooke. Il a admis avoir commis des gestes à caractère sexuel sur des mineurs pendant une quarantaine d'années, alors qu'il se trouvait en position d'autorité.

L’homme de 72 ans était accusé de gestes de grossière indécence sur deux victimes, dans les années 1980. Il a aussi plaidé coupable devant la juge Danielle Côté de la Cour du Québec de contacts sexuels et d'attouchements sexuels alors se trouvait en position d’autorité sur des mineurs âgés de moins de 16 ans.

Je plaide coupable volontairement, a affirmé Denis Clavelle, devant le tribunal.

Les gestes ont été commis entre 1982 et 2020. En tout, ce sont 10 mineurs et une personne présentant une déficience intellectuelle qui ont subi des sévices sexuels de la part de Denis Clavelle.

Il a été arrêté une première fois à l'été 2020 à sa résidence de Magog après le dépôt d'une série d'accusations par cinq plaignantes. Il avait alors été remis en liberté, puis arrêté deux semaines plus tard pour entrave à la justice après avoir demandé à une victime de retirer sa plainte devant le tribunal.

Sa conjointe Marie-Claude Gagné avait alors été accusée du même chef, car elle aurait aussi contacté l'une des victimes dans le même but. Cette accusation a été retirée jeudi.

Quant à Denis Clavelle, il a déjà plaidé coupable à ce chef. Il était détenu depuis novembre dernier en attendant son procès.

Un citoyen décoré

Avant son arrestation, Denis Clavelle était un homme sans antécédent judiciaire. Il avait même été décoré en raison de son travail comme pompier.

À la suite de la médiatisation de son arrestation et de l'enquête de la Sûreté du Québec, d'autres plaignants se sont ajoutés au dossier.

Denis Clavelle s’expose à des peines minimales d’une année sur chacune des accusations. Un rapport présentenciel, comprenant un volet sexologique, a été demandé dans le dossier du septuagénaire. 

Me Laïla Belgharras du ministère public et Me Célina Saint-François en défense feront leurs observations sur la peine les 17 et 18 janvier 2022. Des victimes se feront entendre.

Nous n’avons pas de suggestion commune, mais nous ne sommes pas diamétralement opposées, explique Me Belgharras.

Denis Clavelle restera en prison en attendant la suite des procédures.

Les interdits de contact avec les victimes ont été réitérés par le tribunal, de même que tout élément pouvant permettre d’identifier les victimes.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !