•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La nouvelle bibliothèque centrale d’Ottawa portera le nom Ādisōke

Des gens présentent une affiche et applaudissent.

L'annonce du nom officiel de la nouvelle Bibliothèque centrale d'Ottawa, le 5 août.

Photo : Radio-Canada / Alexander Behne

Radio-Canada

La future bibliothèque centrale d’Ottawa sera nommée en l’honneur des peuples autochtones. Les différents partenaires du projet ont dévoilé, jeudi, le nom que portera le bâtiment qui devrait ouvrir ses portes à la fin de l'année 2024.

Le bâtiment partagé de la nouvelle Bibliothèque publique d’Ottawa et de Bibliothèque et Archives Canada portera l'appellation Ādisōke.

Ādisōke est un terme de la langue anishinābemowin qui désigne l’art du récit.

Le nouveau bâtiment sera situé à la limite des plaines LeBreton, sur un territoire traditionnel non cédé de la nation hôte algonquine Anishinabeg.

Depuis des temps immémoriaux, les membres du peuple anishinabe algonquin, qui se déplaçaient en canot, transmettent leurs récits. Ādisōke fait référence à la narration du récit, une partie du mode de vie anishinabe, explique Anita Tenasco, directrice de l’éducation à Kitigan Zibi.

Une femme devant une affiche.

Anita Tenasco, directrice de l’éducation dans la communauté de Kitigan Zibi

Photo : Radio-Canada / Alexander Behne

Plusieurs dignitaires étaient présents jeudi pour le dévoilement du nom de la future bibliothèque centrale d’Ottawa, dont le maire de la capitale fédérale Jim Watson, qui voit en l’appellation une main tendue vers un rapprochement entre les communautés.

C’est pour nous un honneur de donner l’appellation Ādisōke à la nouvelle installation partagée de la Bibliothèque publique d’Ottawa et de Bibliothèque et Archives Canada. Le récit est au cœur même de nos communautés. L’appellation Ādisōke témoigne éloquemment de l’importance de nous réunir pour échanger nos récits et apprendre en nous rapprochant, a déclaré le maire Jim Watson.

Jim Watson parle au micro lors d'une conférence de presse.

Le maire d'Ottawa Jim Watson lors de la conférence de presse d'annonce de l'appellation officielle de l'installation partagée de la Bibliothèque publique d'Ottawa et de Bibliothèque et Archives Canada, le 5 août 2021

Photo : Radio-Canada / Alexander Behne

Dans le cadre de la collaboration qui se poursuit avec les nations hôtes, d’autres salles d'Ādisōke porteront des appellations algonquines Anishinabeg, ont indiqué les responsables du projet.

L'inauguration du bâtiment partagé de la nouvelle Bibliothèque publique d’Ottawa et de Bibliothèque et Archives Canada est prévue en 2025. Le projet est évalué à un peu moins de 200 millions de dollars.

Avec des informations de Christian Milette

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !