•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Zoo de Falardeau ne fera face à aucune poursuite criminelle

Un raton laveur s'accroche à un grillage.

Un raton laveur regarde les visiteurs à travers le grillage au Zoo de Falardeau.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP) confirme qu'aucune poursuite criminelle ne sera déposée contre le Zoo de Falardeau.

Des allégations de cruauté et de maltraitance envers les animaux de l’endroit avaient fait la manchette l’an dernier. La Sûreté du Québec et les agents de la protection de la faune avaient déclenché une enquête portant sur les propriétaires Daniel Gagnon et Suzie Girard.

Le DPCP mentionne qu'une analyse rigoureuse du dossier a été effectuée et qu'aucune poursuite criminelle ne sera finalement intentée.

L'avocat qui représente les propriétaires du Zoo, Me Dominic Bouchard, affirme ne pas être surpris de cette décision.

On a toujours eu confiance et on a toujours représenté le fait que le Zoo de Falardeau et l’équipe de M. Gagnon n’ont jamais commis de cruauté animale. Au contraire, c’est un organisme qui vient en aide aux animaux blessés, indique l’avocat.

Toutefois des constats d'infractions ont été signifiés en vertu du Règlement sur les animaux en captivité, puisque les soins de santé prodigués à certaines bêtes n’ont pas été jugés adéquats. Les documents fournis par la cour font entre autres référence à un loup et des louveteaux.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !