•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La cheffe d’antenne Pascale Nadeau part à la retraite

Pascale Nadeau

La journaliste Pascale Nadeau

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Absente des ondes depuis quelques mois, Pascale Nadeau ne reviendra pas à l’antenne, a indiqué jeudi matin Radio-Canada dans un communiqué de presse.

Celle qui présentait Le Téléjournal du vendredi au dimanche depuis 2008 souhaite prendre sa retraite cet automne.

Chef d’antenne sensible aux préoccupations du public, Pascale Nadeau a entretenu une relation privilégiée avec celui-ci tout en incarnant les standards d’excellence de l’information de Radio-Canada, a indiqué par communiqué Luce Julien, directrice générale de l’information de Radio-Canada.

Dans un message publié sur Twitter, Pascale Nadeau a remercié le public de sa fidélité. À vous tous qui m’avez suivi avec fidélité durant ma carrière, je vous remercie du plus profond de mon coeur. Ce fût un énorme privilège de vous informer depuis 38 ans, a-t-elle écrit.

Plus de 30 ans de carrière à Radio-Canada

Après avoir animé le principal bulletin du réseau TQS à Montréal, Pascale Nadeau est devenue journaliste à Radio-Canada en 1988, d’abord à la salle des nouvelles ainsi que pour le magazine Enjeux.

Pendant la saison 1993-1994, elle a animé le bulletin Le midi. Dès la création de la chaîne d’information en continu RDI, en 1995, elle a présenté le bulletin quotidien Aujourd’hui et Les grands reportages.

L’année suivante, Pascale Nadeau est devenue cheffe d’antenne, d’abord à l’émission Montréal ce soir jusqu’en 2001, puis du Journal RDI jusqu’en 2004, du Téléjournal midi ainsi que du Téléjournal Montréal entre 2004 et 2008.

Au cours de sa carrière au sein du diffuseur public, elle a aussi animé des émissions spéciales couvrant de grands événements de l’actualité.

Pascale Nadeau est la fille des journalistes France et Pierre Nadeau, décédés en 2019.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !