•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Itinérants au Motel Montcalm jusqu’en 2023? Le CISSS de l’Outaouais calme le jeu

Le motel vu de l'extérieur.

Le Motel Montcalm à Gatineau (archives)

Photo : Radio-Canada / Hugo Bélanger

Radio-Canada

Alors qu’un appel d’offres pour un service de livraison de repas, publié le 26 juillet dernier, laisse entendre que le Motel Montcalm pourrait héberger des itinérants jusqu’en 2023, le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de l’Outaouais tente de calmer le jeu.

On a lancé un appel d’offres pour le service de repas pour les personnes qui sont hébergées au Motel Montcalm. On a ouvert cet appel d’offres la semaine dernière, confirme Marie-Pier Després, porte-parole pour le CISSS de l'Outaouais, en entrevue avec ICI Ottawa-Gatineau.

Sur le système électronique d’appel d’offres du gouvernement du Québec, on peut ainsi lire que le CISSS de l'Outaouais n'étant pas en mesure de produire les repas pour les usagers logés au Motel Montcalm, le présent appel d'offres permettra d'approvisionner ceux-ci.

Les entreprises ont jusqu’au 10 août, à 14 h, pour démontrer leur intérêt.

La durée du contrat est prévue pour 10 mois, mais l’avis comporte des options de renouvellement, allant jusqu’à 12 mois.

Le but du présent appel d’offres est de trouver un service de préparation et de livraison de repas non surgelés, frais et prêts à être consommés sur le territoire de la Ville de Gatineau pour 68 usagers dans un milieu d’hébergement pour une durée de dix mois, soit du 1er septembre 2021 au 30 juin 2022, avec la possibilité d’une reconduction pour une période de douze mois additionnels, est-il précisé.

De quoi imaginer que le dispositif d’hébergement temporaire mis en place sur le boulevard Gréber pourrait se prolonger jusqu’à l’été 2023? Le CISSS de l’Outaouais nuance.

Non, ce n’est pas ça qu’il faut comprendre, assure Mme Desprès. C’est une bonne pratique d’avoir une possibilité de prolongation dans un contrat. Advenant le cas qu’on termine au Motel Montcalm dans un an, on va toujours probablement avoir besoin de services alimentaires pour ces personnes-là. On va toujours avoir besoin de place pour de l’hébergement de transition, donc ce service-là va toujours être nécessaire, à Montcalm ou ailleurs, dit-elle.

Géré par le Gîte Ami, le Motel Montcalm, situé boulevard Gréber, peut accueillir, depuis le 1er juillet dernier, jusqu’à 67 personnes sans adresse fixe qui sont prêtes à réintégrer la société. Des résidents qui, auparavant, étaient logés à l’aréna Robert-Guertin, converti en centre d’hébergement d’urgence pour les personnes en situation d’itinérance du 20 mai 2020 au 30 juin 2021.

Selon les chiffres du Gîte Ami, il y aurait de 500 à 600 personnes itinérantes ou à risque d’itinérance à Gatineau, parmi lesquelles on compte de plus en plus de jeunes et de personnes âgées.

Des gens manifestent dehors avec des pancartes.

Une manifestation devant le Motel Montcalm, à Gatineau, le 25 juin dernier (archives)

Photo : Radio-Canada / Hugo Belanger

Le choix du Motel Montcalm a suscité le mécontentement de certains résidents et commerçants de Pointe-Gatineau.

Le coût de l’ensemble du projet est compris entre 3 et 5 millions de dollars, selon ce qu’indiquait le ministre responsable de l’Outaouais, Mathieu Lacombe, en juin dernier. La facture pour la location d’une partie des chambres du Motel Montcalm pendant un an s’élèvera, à elle seule, à 800 000 $.

Avec les informations de Christian Milette

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !