•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des membres des Nations indépendantes de Wabaseemoong évacuent en raison des feux

Un hélicoptère décolle au milieu d'une forêt.

Mercredi, 9 nouveaux incendies ont été recensés dans le Nord-Ouest de l'Ontario, avec un total de 118 feux actifs, dont 23 ne sont pas maîtrisés, selon les données de la province.

Photo : Services d'urgence, d'aviation et de lutte contre les feux de forêt de l’Ontario

Radio-Canada

Une autre Première Nation du Nord-Ouest de l'Ontario est contrainte de procéder à une évacuation partielle en raison des feux de forêt. Elle s'ajoute aux cinq autres communautés autochtones qui ont été partiellement ou totalement déplacées au cours du dernier mois.

Les Nations indépendantes de Wabaseemoong, qui résident sur le territoire du Traité 3 près de Kenora, ont commencé à évacuer leurs résidents vulnérables au cours des dernières 24 heures, les envoyant dans les régions de Kenora et de London.

Environ 180 personnes ont déjà quitté la communauté, tandis que 170 autres s’apprêtent à partir, a indiqué le chef des Nations indépendantes de Wabaseemoong, Waylon Scott, mercredi.

Selon M. Scott, les évacués pourraient être accueillis à Kenora, à Dryden et dans d'autres régions de l'Ontario, ainsi qu'au Manitoba, au cas où une évacuation à grande échelle serait nécessaire.

Je suis désolé pour les membres de la communauté qui sont loin, mais encore une fois, c'est pour leur sécurité et au moins je sais qu'ils sont dans un endroit sûr, a expliqué le chef Scott.

Mercredi, 9 nouveaux incendies ont été recensés dans le Nord-Ouest de l'Ontario, avec un total de 118 feux actifs, dont 23 ne sont pas maîtrisés, selon les données de la province.

Deux incendies proches de la Première Nation

Le chef Scott indique que deux incendies continuent de poser problème aux Nations indépendantes de Wabaseemoong - trois communautés vivant sur le territoire des réserves White Dog, Swan Lake et One Man Lake et représentant environ 1280 personnes.

L'incendie Kenora 51 s'étend sur plus de 197 000 hectares et se trouve à environ 20 kilomètres des Nations indépendantes de Wabaseemoong, selon les données des Ressources naturelles et des Forêts (MRNF). Toutefois, il ne représente plus une menace active, selon le chef Scott.

Un autre incendie, situé à la frontière du Manitoba et au sud des Nations indépendantes de Wabaseemoong, pourrait se diriger, jeudi, vers la communauté en raison des vents en provenance du sud, soutient Waylon Scott.

Cet incendie, appelé EA153, est répertorié par le Programme des feux de forêt du Manitoba. Il a une superficie d'environ 600 hectares et n'est pas encore maîtrisé.

Le chef et le conseil des Nations indépendantes de Wabaseemoong disent travailler en étroite collaboration avec le MRNF, ainsi qu'avec les gouvernements fédéral et provincial, afin de préparer un plan d'action au cas où d'autres évacuations seraient nécessaires.

Parmi les communautés du Nord de l’Ontario qui ont été évacuées figurent les Premières Nations de Poplar Hill et de Deer Lake. Les Premières Nations de Cat Lake, de North Spirit Lake et de Pikangikum ont quant à elles été partiellement évacuées.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !