•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Hockey Abitibi-Témiscamingue s’attend à une saison presque normale

Partie de hockey.

Les activités pourront reprendre presque normalement au hockey mineur. (archives)

Photo : Pixabay

La prochaine saison du hockey mineur pourrait marquer un certain retour à la normale dans la région.

Hockey Québec a annoncé mardi que son plan de retour au jeu passait à une autre étape partout dans la province, avec des matchs à 5 contre 5, des ligues régionales, des tournois et des compétitions provinciales. Par contre, une restriction importante persiste, alors que les équipes demeurent limitées à un maximum de 12 joueurs.

Contrairement aux régions plus durement touchées par la COVID-19, l’Abitibi-Témiscamingue avait quand même pu disputer une partie de son calendrier de matchs, l’automne dernier.

Pour le président de Hockey Abitibi-Témiscamingue (HAT), Christian Beaulé, cette annonce de Hockey Québec se veut une excellente nouvelle.

On voit la lumière au bout du tunnel, lance-t-il. On pense que ça va être plus agréable pour tout le monde, autant nos participants, que nos entraîneurs et nos bénévoles, pour qui ça a été très difficile l’an passé. Il va rester des consignes à respecter, mais la gestion au quotidien va être beaucoup plus simple.

Avec le plan actuel, HAT estime que 85 % de ses joueurs auront droit à une saison de hockey normale. La limite de joueurs par équipe viendra cependant affecter une fois de plus les formations double lettre et celles de la structure intégrée de développement.

On a eu l’information hier, on va devoir s’asseoir pour voir quelle position on va prendre pour ces équipes, précise le président. Ça reste à voir. Mais on sait aussi que Hockey Québec travaille fort pour pouvoir ramener le tout à la normale le plus rapidement possible. On espère qu’on pourra avoir des équipes complètes à tous les niveaux pour le début de la saison.

Hockey Abitibi-Témiscamingue suivra la tendance des inscriptions au cours des prochaines semaines, mais Christian Beaulé ne s’attend pas à ce que les événements vécus dans la dernière année aient un impact négatif dans la région.

Je pense que ça va être relativement mineur pour nous, parce qu’on a pu jouer une bonne partie de la saison. Ailleurs, où ils n’ont pas eu la chance de mettre les patins, ça pourrait être plus difficile. Nos membres ont pu garder le contact avec le hockey et on pense qu’ils devraient pas mal être de retour, conclut-il.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !