•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le centre-ville de Trois-Rivières passe en mode lutte contre la COVID-19

Des gens font la file devant l'autocar qui fait office de clinique mobile de vaccination.

Des gens font la file pour recevoir une dose de vaccin au centre-ville de Trois-Rivières alors que les cas de COVID sont en hausse en ville depuis plusieurs jours.

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Bélanger

Radio-Canada

La santé publique régionale déploie un arsenal de mesures pour ralentir la progression de la COVID-19, particulièrement à Trois-Rivières. Le premier ministre François Legault annoncera également de nouvelles mesures dans les prochains jours.

La clinique de vaccination mobile, l’autocar Kruger, s’est installée sur la rue des Forges, en plein cœur du centre-ville et vaccinera les volontaires jusqu’à 17 h mercredi. Elle sera déployée de 12 h à 22 h de jeudi à dimanche.

La santé publique affirme vouloir ajuster l'horaire des prochains jours pour mieux cibler les jeunes qui fréquentent le centre-ville en soirée.

Je dirais qu’on n’a pas eu tellement de contacts avec les jeunes durant la COVID. Il y a un peu du fait que dès le départ, les jeunes se sentaient moins touchés. Mais honnêtement, ce n’est pas la majorité des [jeunes] qu’on croise. Les jeunes souhaitent se faire vacciner, sont conscients de ce qu’ils peuvent transmettre à leurs proches, a expliqué Stéphanie Grenier, intervenante sociale au CIUSSS MCQ.

Une équipe d'intervenants psychosociaux sont aussi à pied d'œuvre pour sensibiliser les personnes qui n'ont pas encore été vaccinées à se protéger contre le coronavirus.

Le CIUSSS MCQ indique que la clinique temporaire de dépistage prendra place dans les locaux de Halo Trois-Rivières jeudi et vendredi, à l’angle des rues des Forges et Royale.

Mardi, le ministre responsable de la Mauricie, Jean Boulet, a évoqué le recours au passeport vaccinal si la situation ne s'améliore pas. Ce recours pourrait compliquer la vie des restaurateurs, qui peinent déjà à trouver du personnel.

Déjà qu'il une pénurie de main-d'oeuvre... Est-ce que je vais perdre du personnel? Je n'ai pas fait la validation, mais est-ce que tout le monde est vacciné? Déjà, au niveau du staff c'est compliqué. Après ça, aller voir les gens et leur demander le passeport, je pense qu'il y a quand même des gens qui ne seront pas d'accord. On verra ce que [ça implique]. Encore une fois, si la santé publique dit que c'est ce qu'il faut faire, c'est ce qu'on va faire, s'est résignée Jo-Annie St-Amand, copropriétaire du restaurant Le Bette.

D'autres restaurateurs s'en remettent au passeport vaccinal pour éviter la fermeture de leur établissement.

On est en faveur, dans le sens que si ça peut nous permettre de pas fermer, de rester ouverts [...] On le voit déjà, il y a des restaurants qui ont fermé à Trois-Rivières avec les cas. On ne veut que ça arrive avec nos collègues, on ne veut pas que ça nous arrive non plus. Je pense que le passeport vaccinal, c'est une belle option, a réagi Martin Bilodeau, cofondateur du restaurant Le Buck.

La hausse se poursuit

Les nouveaux cas de COVID-19 poursuivent leur progression dans la région, plus particulièrement à Trois-Rivières. La santé publique rapporte 31 nouveaux cas en Mauricie et au Centre-du-Québec dans les 24 dernières heures.

De ces cas, 16 sont détectés à Trois-Rivières. Sur les 175 cas actifs, 154 sont en Mauricie, dont 108 à Trois-Rivières. Le taux de cas actifs passe à 75 cas par 100 000 habitants Trois-Rivières, qui demeure la ville au Québec avec le plus important taux de cas actifs.

À l’heure actuelle, des 15 éclosions dans la région sociosanitaire, huit sont situées à Trois-Rivières. Le tiers se sont déclarées au travail, et près de 30 % sont survenues dans les restaurants et les bars.

Des restaurants du centre-ville ont d'ailleurs fermé leurs portes en raison de cas de COVID-19 qui forcent l'isolement de membres de leur personnel.

Avec les informations d’Amélie Desmarais et de Jacob Côté

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !