•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une rentrée scolaire « presque normale » pour les Yukonnais

Brendan Hanley parle devant une caméra en conférence de presse.

Le Dr Hanley a reconnu que l'assouplissement des restrictions entraîne plus de risques, mais que ce risque est inévitable, peu importe ce que fait le territoire.

Photo : Gouvernement du Yukon

Radio-Canada

Les autorités de santé du Yukon ont annoncé les lignes directrices qui encadreront le retour en classe des élèves à la rentrée. Comme ailleurs au territoire, la plupart des restrictions seront levées à l'école pour en faire une rentrée « presque normale ».

Selon la ministre de l’Éducation, Jeanie McLean, les élèves seront de retour à l'apprentissage en classe à temps plein, avec certaines mesures pour que les écoles restent des environnements à faible risque.

La distanciation physique et le port du masque ne seront plus en vigueur dans les salles de classe.

Ils seront par contre obligatoires pour les élèves de 5 à 12 ans dans les parties communes comme les couloirs ainsi que dans les autobus scolaires, qui reprendront du service.

Des exceptions s'appliqueront aux élèves participant à des activités sportives ou qui boivent ou mangent.

Nous sommes convaincus que nous pouvons ramener les élèves en classe en toute sécurité au cours des prochaines semaines.

Une citation de :Jeanie McLean, ministre de l’Éducation

Le médecin hygiéniste en chef du Yukon, Brendan Hanley, dit être conscient que le retour des enfants à l’école suscite des inquiétudes, comme c’était le cas l’an dernier. Cependant, explique-t-il, malgré la menace du variant Delta, les enfants doivent retrouver un environnement aussi normal que possible pour garantir un apprentissage efficace, leur santé mentale et leur développement social .

Nous avons l’expérience et le vaccin, deux outils puissants que nous n’avions pas l’an dernier.

Une citation de :Brendan Hanley, médecin hygiéniste en chef du Yukon

Il n’y aura pas de vaccination obligatoire pour les élèves et le personnel. Brendan Hanley a affirmé que le taux de vaccination des jeunes progressait et que celui du personnel était élevé : Si on peut réussir sans obligation, c’est toujours mieux de le faire sans outils trop lourds.

La ministre de l’Éducation a déclaré que de nouvelles directives opérationnelles pour les écoles sont toujours en cours d'élaboration et seront présentées dans les prochains jours.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !