•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Régates reportées : place aux voiliers adaptés

Hayley Redmond.

Hayley Redmond est une des participantes au programme Able Sail NL qui ont levé les voiles sur le lac Quidi Vidi, mercredi, malgré l'annulation des Régates royales de Saint-Jean.

Photo : Radio-Canada / Patrick Butler

Lorsque les Régates royales de Saint-Jean ont été reportées, mercredi, en raison de vents forts, des amateurs de voile à mobilité réduite ont profité des rafales sur le lac Quidi Vidi.

Le vent est un peu fort pour les rameurs, ils n’ont pas de course aujourd’hui, mais peu importe pour nous, pour les voiliers, on met les voiles et on s’amuse, se réjouit Matt Debicki, fondateur et président du programme Able Sail NL, qui permet à des personnes à mobilité réduite de s’initier à la voile.

Hayley Redmond.

L'un des voiliers adaptés qu'utilise Hayley Redmond.

Photo : Radio-Canada / Patrick Butler

L’organisme fournit de l’équipement, comme un lève-personne électrique, et des bateaux adaptés aux besoins des participants. Les voiliers adaptés sont plus stables, ils ont des sièges orientés vers l’avant et ils peuvent aussi être barrés plus facilement.

Le bateau est adapté pour qu’il ne puisse pas être renversé facilement, explique Hayley Redmond, participante au programme depuis trois ans. C’est donc plus sécuritaire pour nos athlètes de sortir sur l’eau.

Ça dépend de l’athlète, ajoute Matt Debicki. Parfois, ça peut être tout simplement d’un guindeau pour les mettre dans le bateau.

Depuis la création du programme, de 50 à 60 personnes y ont participé, estime M. Debicki.

Il y avait vraiment un manque d’options de sport pour des personnes à mobilité réduite […] Je me suis dit qu'on n’a pas besoin de construire des bâtiments, on a seulement besoin de trouver une manière de mettre les personnes sur les bateaux. On a maintenant un nouveau sport pour les personnes à mobilité réduite et c’est sans barrières, raconte-t-il.

Matt Debicki et Hayley Redmond.

Le président du programme Able Sail NL, Matt Debicki (à droite), aide Hayley Redmond à s'asseoir dans son bateau.

Photo : Radio-Canada / Patrick Butler

Pouvoir faire un sport [...] qui leur donne la liberté d’aller où ils veulent et agir d’une manière qui est complètement comme toutes les autres personnes qui font de la voile, sur l'eau, ça enlève les barrières et ça me rend tellement heureux.

Le comité organisateur des Régates royales espère présenter les courses d'aviron jeudi.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !