•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un feu de forêt entraîne l’évacuation de la Première Nation de Tataskweyak, au Manitoba

Le logo de la Croix-Rouge.

La Croix-Rouge canadienne participe à l'évacuation de la Première Nation crie de Tataskweyak, au Manitoba. (Archives)

Photo : La Presse canadienne / Sean Kilpatrick

Radio-Canada

Plusieurs feux de forêt font rage dans le nord du Manitoba. L'un d'eux provoque l’évacuation de résidents de la Première Nation crie de Tataskweyak.

Une centaine de personnes ont été transportées par autocar jusqu’à Thompson, mardi, avant de s’envoler pour Winnipeg.

La Croix-Rouge canadienne participe à l’évacuation de cette communauté, aussi connue sous le nom de Split Lake, et située à plus de 700 kilomètres au nord-est de Winnipeg, entre Churchill et Thompson.

L’organisme s'occupe en priorité des personnes dont l’état de santé est le plus préoccupant. Les personnes évacuées seront logées à l’hôtel.

Nous ne savons pas combien de temps cette opération va durer. La Croix-Rouge a été mandatée pour soutenir l’évacuation, ce qui comprend le transport hors de la communauté, l’hébergement, la nourriture et d’autres tâches, indique Jason Small, un porte-parole de la Croix-Rouge, par courriel.

Lundi soir, la Première Nation de Tataskweyak a avisé ses membres sur les réseaux sociaux qu'ils devaient se préparer à évacuer rapidement si la situation le nécessitait.

Selon la Première Nation, l’incendie se trouve près de l’autoroute 280. Il mettrait en danger la ligne électrique qui alimente le barrage de Keeyask, situé à proximité. La province a fermé l’autoroute entre Split Lake et Gillam.

Le plus récent bilan des feux de forêt au Manitoba, daté du 2 août, recense 159 feux actifs, dont 89 dans le nord de la province.

Un nombre total de 120 militaires sont toujours déployés pour combattre des incendies de forêt au Manitoba. Ils travaillent sur six brasiers dans les régions de Swan RIver/Cowan, de Sherridon, de Sherridon/Cold Lake, d’Easterville, de Fairford et de Nopiming.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !