•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Océanic obtient trois choix de premier tour en échange de Zachary Bolduc

Photo de Zachary Bolduc en uniforme

Zachary Bolduc a commencé à évoluer dans la LHJMQ en octobre 2019 (archives).

Photo : Océanic / Iften Redjah

Radio-Canada

Les Remparts de Québec cèdent trois choix de premier tour et un choix de sixième tour à l'Océanic de Rimouski en échange de l'attaquant Zachary Bolduc.

La valeur du joueur centre a augmenté depuis son arrivée chez l'Océanic, en octobre 2019. Nommé recrue par excellence en 2020, le jeune hockeyeur de 18 ans a récolté 81 points en 82 parties dans la LHJMQ, dont 40 buts.

À la fin juillet, il a été repêché par les Blues de Saint-Louis au 17e rang du repêchage de la LNH, devenant le huitième joueur de l'histoire de l’Océanic à être sélectionné au premier tour d'un repêchage.

La transaction entre les Remparts et l'Océanic était connue depuis plus d'un mois, mais on ignorait jusqu'ici ce que les Remparts allaient concéder pour mettre la main sur l'attaquant étoile.

La transaction comporte deux volets: dans un premier temps, les Remparts ont cédé à l'équipe rimouskoise les quatrième et douzième choix cette année, en échange de choix de première ronde en 2022 et en 2023.

Dans un deuxième temps, en échange de Bolduc, la formation de Patrick Roy retourne maintenant les choix de première ronde de 2022 et de 2023 obtenus lors de ce premier volet de la transaction, en plus d'un autre choix de première ronde en 2023 ainsi que d'un choix de sixième ronde la même année.

L'entraîneur-chef de l'Océanic, Serge Beausoleil, se dit attristé par le départ de l'attaquant, mais indique du même souffle que cet échange placera l'équipe dans une position idéale pour bâtir sa formation

De le laisser aller, c'est sûr que ça nous attriste, mais en même temps au plan organisationnel, ça nous place de façon incroyable.

Une citation de :Serge Beausoleil, entraîneur-chef et directeur général de l'Océanic

Ça veut dire que bon an mal an, incluant les choix de cette saison, on va avoir sept choix de première ronde, poursuit l'entraîneur. C'est comme ça qu'on bâtit des équipes de championnat!

Serge Beausoleil affirme que, bien que l'organisation ait perdu son meilleur attaquant, elle peut s'appuyer sur de nouveaux talents prometteurs, tels que Luke Caughlan, Maël St-Denis, Maxime Coursol.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !