•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Feux de forêt en C.-B. : une semaine de progrès malgré tout

Un hélicoptère-citerne qui vole dans la fumée.

Le feu du lac Osoyoos en date du 22 juillet 2021.

Photo : Radio-Canada / Alexandre Lepoutre

Bien que 259 feux de forêt soient toujours actifs en Colombie-Britannique mardi, le service des incendies de la province (BC Wildfire) remarque que du progrès a été fait dans la lutte contre ces brasiers.

Je suis vraiment heureux d'annoncer que cela a été du progrès constant au cours des sept derniers jours, a déclaré Rob Schweitzer, directeur du centre des opérations de BC Wildfire, lors de sa mise à jour de la situation.

La semaine dernière, le nombre de brasiers qui brûlaient aux quatre coins de la Colombie-Britannique se situait en deçà de 250. Mardi, ce chiffre a grimpé à 259.

Du répit certes, mais la saison est loin d’être terminée

Par ailleurs, la pluie qui est tombée ce week-end a donné un petit coup de pouce aux équipes mobilisées. Ces précipitations ont freiné le comportement du feu et contribué aux progrès des pompiers. Cependant, la quantité de pluie n'a pas été suffisante pour avoir un impact à long terme, a souligné Rob Schweitzer.

La météorologue de sensibilisation aux alertes à Environnement Canada Natalie Hasell ne croit pas, en effet, qu’on aura assez de précipitations pour faire une grosse différence.

Il nous faudrait des jours et des jours de précipitations pour retourner à la normale et on ne voit pas ça dans les prévisions. Même ce qu’on voit dans les prévisions, c’est seulement [un risque] et ce n’est pas garanti.

Une citation de :Natalie Hasell, météorologue de sensibilisation aux alertes à Environnement Canada

Au contraire, les prévisions parlent d’un retour à des conditions extrêmement sèches dans l'Intérieur sud mardi et mercredi. Et les conditions pour le reste de la semaine restent variables à travers la province.

On n'est qu'au début du mois d'août et il y a encore une quantité importante de feux. Tout le monde doit rester sur un pied d’alerte.

Une citation de :Rob Schweitzer, directeur du centre des opérations de BC Wildfire

Néanmoins, BC Wildfire a tenu à remercier tous les Britanno-Colombiens pour leur diligence et leur prudence. La grande majorité des nouveaux départs de feux au cours de la longue fin de semaine était de causes naturelles. Concernant les brasiers dont l’origine est humaine, Rob Schweitzer assure qu’ils ont tous été circonscrits ou éteints.

Bien que la plupart des régions de la Colombie-Britannique soient frappées par des incendies, les ressources sont investies dans ceux qui ont un impact potentiel sur les communautés, les infrastructures majeures et d'autres lieux précis.

Des gens au bord du lac Okanagan alors que le ciel est enfumé.

La fumée des feux de forêt a enveloppé toute la ville de Kelowna.

Photo : Radio-Canada / Wing Yip Szeto (CBC)

La fumée : un défi pour les pompiers et la population

Le directeur du centre des opérations de BC Wildfire note que la visibilité reste un défi en raison de la fumée des incendies de forêt. Celle-ci entrave les opérations aériennes. Et même avec ces problèmes de visibilité, nous avons volé plus de 4000 heures avec notre flotte d'avions-citernes et plus de 23 000 heures avec nos hélicoptères, a précisé M. Schweitzer.

La médecin hygiéniste en chef de la Colombie-Britannique, Bonnie Henry, a rappelé à l’occasion les mesures de santé à prendre avec pareilles conditions météorologiques, précisant que les incendies de forêt peuvent exacerber certaines maladies chroniques causées par l'air enfumé.

Elle demande à tous de porter attention à plusieurs symptômes :

  • irritation des yeux
  • écoulement nasal
  • mal de gorge
  • toux légère
  • sensation d'avoir une respiration sifflante
  • mal de tête

Une fois de plus, il est recommandé, particulièrement aux personnes avec des problèmes de santé, de limiter l’exposition à la fumée, de réduire les activités physiques et d’éviter les sorties tout en veillant à garder les fenêtres fermées.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !