•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ontario : la rentrée se fera en présentiel

Des enfants portent un masque.

Le port du masque restera obligatoire à l'intérieur. (Archives)

Photo : iStock

Radio-Canada

Le gouvernement ontarien a dévoilé, mardi, son plan pour la rentrée de septembre 2021, et celle-ci se fera en présentiel.

Les écoles sont autorisées à ouvrir pour l'apprentissage en personne avec des mesures de santé et de sécurité en place pour l'année scolaire 2021-2022, peut-on lire dans le document préparé par le ministère de l’Éducation.

Dans le document, le gouvernement précise que les mesures sanitaires seront en constante évolution et dépendent de la progression du virus d’une région à l’autre.

Le port du masque sera obligatoire à l’intérieur, y compris dans le transport scolaire, pour les élèves de l'élémentaire et du secondaire. Il sera suggéré à la maternelle et au jardin d'enfants.

De plus, l’apprentissage en ligne sera offert en option.

Le nombre d’élèves - par classe ou par autobus - ne sera pas réduit.

Par ailleurs, le ministère encourage la vaccination, sans plus.

Le port du masque, de la première à la douzième année

À l’intérieur, le port du masque sera obligatoire en tout temps pour les élèves et les employés, y compris dans les couloirs et pendant les cours, ainsi que dans les véhicules scolaires.

Des exceptions existent pour les cours d’éducation physique et à la cafétéria.

Si le port du masque à l’extérieur est encouragé, il ne sera pas obligatoire.

De plus, peut-on lire dans le document, les bureaux de santé publique locaux peuvent ajouter des règles s’ils le désirent.

Or, le Dr Kieran Moore, médecin hygiéniste en chef, a ajouté lors de son point de presse de mardi après-midi que le masque obligatoire pourrait être revu en cours d'année. [...] Une réévaluation devrait être effectuée régulièrement.

Des plans de contingence

Chaque conseil scolaire doit avoir un plan qui lui permettra de relancer l’apprentissage en ligne très rapidement au cas où le gouvernement prendrait la décision de fermer des écoles à nouveau.

Le personnel, les élèves et les familles devraient connaître le plan d'apprentissage à distance du conseil scolaire s'il s'avérait nécessaire de passer à l'apprentissage à distance en cas de fermeture de la classe, de l'école ou du conseil, peut-on lire dans le document.

À la question d'un journaliste au sujet d'une éventuelle fermeture des écoles, le Dr Moore a précisé qu'il ne voi[t] vraiment pas nos écoles fermer. [...] Je ne peux vraiment pas imaginer ou voir de fermetures d'écoles - ou de collèges ou d'universités. Celui-ci a d'ailleurs précisé que la présence de la COVID-19 dans nos institutions doit être normalisée.

En cohortes

À l’élémentaire, les élèves d'une même classe seront regroupés et seront sous la responsabilité d’un seul enseignant.

Au secondaire, le nombre de cours sera limité à deux par semaine. Cela signifie que les élèves devront se concentrer sur deux sujets, puis pourront passer à deux sujets différents la semaine suivante.

Dans tous les cas, les interactions entre les élèves de différentes classes seront limitées.

Néanmoins, puisque les écoles doivent offrir tous les cours possibles, les enseignants spécialisés (français, assistants en éducation, etc.) pourront tout de même passer d’une classe à l’autre.

D’autres mesures, si possible

Le document offre plusieurs suggestions de mesures à appliquer, si possible.

Par exemple, la distanciation physique en classe est à promouvoir, autant que possible.

Une femme portant un masque bleu sur le visage mesure avec un ruban à mesurer la distance entre deux pupitres dans une salle de classe.

La distanciation physique en classe ne sera pas obligatoire dans les écoles de la province. (Archives)

Photo : Getty Images / izusek

Le temps passé dans les corridors devrait être décalé afin d’éviter les contacts entre cohortes, si possible.

Les rassemblements de personnel devraient être limités, peut-on y lire.

Même chose pour la récréation : on y suggère de faire respecter la distanciation physique, si possible.

Ventilation et vaccination

Dans le document, la section sur la vaccination se limite à un paragraphe : La vaccination est un outil important pour aider à arrêter la propagation de la COVID-19 et permettre aux étudiants, aux familles et au personnel de reprendre leurs activités normales en toute sécurité. Les taux de vaccination peuvent offrir des possibilités de réduire les mesures au fil du temps. Les conseils scolaires sont encouragés à travailler avec les bureaux de santé publique locaux pour rejoindre les familles et promouvoir la vaccination.

La semaine dernière, le Dr Moore avait annoncé que les élèves de 12 ans et plus qui sont vaccinés ne feraient pas face aux mêmes règles que les élèves non vaccinés en cas d'éclosion. Le plan du ministère de l'Éducation n'en fait pas mention.

En ce qui concerne la ventilation, les mesures qui étaient en place lors de la dernière année scolaire se poursuivent.

Le document du gouvernement précise tout de même qu’une mise à jour des lignes directrices sur les meilleures pratiques en matière de ventilation à l'intention des conseils scolaires pour l'année scolaire 2021-2022 sera publiée sous peu dans une note distincte.

Finalement, le document comprend une note au sujet des écoles privées : Les écoles privées ne sont pas tenues de respecter les exigences de ce document qui s'appliquent uniquement aux conseils scolaires, telles que les exigences relatives au temps d'enseignement en personne, à l'apprentissage à distance et aux horaires des écoles secondaires. Toutes les stratégies de protection doivent être suivies.

Notre dossier : La COVID-19 en Ontario

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !