•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le NPD de l’Ontario recrute Harvey Bischof, ex-président d'un syndicat d'enseignants

Harvey Bischof parle en entrevue dans un hall.

Harvey Bischof a été le président de la Fédération des enseignantes-enseignants des écoles secondaires de l’Ontario de 2017 à 2021. (Archives)

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

L’ancien président de la Fédération des enseignantes-enseignants des écoles secondaires de l’Ontario (FEESO), Harvey Bischof, se présentera dans le comté de Brantford-Brant aux prochaines élections provinciales ontariennes, prévues pour 2022. Le futur candidat néo-démocrate n’a pas tardé à réclamer un plan du gouvernement pour un retour sécuritaire dans les salles de classe.

En conférence de presse mardi matin, Harvey Bischof s’est dit fier d’avoir milité toute sa carrière pour l’éducation publique. Après avoir été enseignant d’anglais au secondaire, il a œuvré comme président de la FEESO de 2017 à 2021.

Je veux me battre aux côtés de notre chef Andrea Horwath pour un système éducatif plus fort et un meilleur avenir pour les Ontariens.

Une citation de :Harvey Bischof, futur candidat pour le NPD dans Brantford-Brant

M. Bischof a jugé que le moment était venu pour lui d’entrer dans l’arène politique. Quand je vois à quel point Doug Ford représente une menace pour toutes ces choses que les Ontariens valorisent, que ce soit l'éducation, les soins de santé, l'environnement, ou encore nos aînés en soins de longue durée, je ne pouvais pas rester sur la touche, a-t-il affirmé.

De son côté, la chef du NPD de l’Ontario, Andrea Horwath, s’est dite fière et ravie de voir Harvey Bischof rejoindre les rangs de son parti. Cette candidature montre à quel point l'éducation publique est importante pour les néo-démocrates, a-t-elle dit.

Retour en classe : le NPD s’impatiente

Harvey Bischof s’est servi de son allocution devant les médias pour critiquer le ministère de l’Éducation. À l'heure actuelle, nous attendons toujours que le ministre Stephen Lecce propose un plan de retour sécuritaire pour les écoles de l'Ontario, a-t-il dit.

Il souhaite se joindre à Andrea Horwath pour demander la fin de l'incertitude, du stress et des perturbations dans la vie des élèves et des parents.

Le futur candidat aimerait entre autres que le gouvernement réduise le nombre d'élèves dans les salles de classe et installe de meilleurs systèmes de ventilation dans les écoles.

M. Bischof sera officiellement investi le 16 août.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !