•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'histoire des espaces verts : Sherbrooke veut s'inspirer de New York

L’imposition des règles sanitaires a poussé la population à l’extérieur et les gens ont envahi les parcs. Dans une série de trois reportages, notre journaliste René-Charles Quirion fait découvrir le passé des grands parcs sherbrookois, ce qui guide les décisions actuelles concernant ces espaces verts, mais aussi les projets qui se trouvent sur la planche à dessin de la Ville de Sherbrooke.

Un pont ferroviaire transformé en piste multifonctionnelle.

Le projet du High Line sherbrookois au-dessus de la rivière Saint-François.

Photo : Gracieuseté Daniel Quirion, architecte

René-Charles Quirion

Saisir les occasions pour imaginer le futur et réinventer ses espaces, telle est la philosophie de Sherbrooke pour l'avenir de ses parcs. Une des idées qui mijote actuellement chez les urbanistes : doter la municipalité d'une High Line, comme celle de New York, dans Manhattan.

La Ville de Sherbrooke caresse le projet de relier l'est de la ville au Marché de la gare par l'ancienne voie ferrée Québec Central, pierre angulaire de ce futur lien multifonctionnel rêvé par la Ville. Ce tracé d’environ un kilomètre fait le lien entre la promenade du Lac-des-Nations et le tronçon de la Route verte située à côté du pavillon Saint-François, de l’École de La Montée.

Un pont transformé en piste multifonctionnelle.

Le pont du chemin de fer Québec Central pourrait être transformé en piste multifonctionnelle.

Photo : Gracieuseté Daniel Quirion, architecte

Le directeur de la planification et de la gestion du territoire de la Ville de Sherbrooke, Yves Tremblay, explique que la Ville pourrait ainsi offrir une expérience nouvelle et des points de vue peu exploités à proximité du centre-ville.

Ce tronçon serait d'ailleurs idéal pour la sécurité des usagers, car il n’y a qu’une seule traversée véhiculaire dans la rue Alexandre.

Les arrière-cours d'hier peuvent devenir les façades de demain. La Ville de Sherbrooke et d'autres partenaires de la région, nous avons rêvé de la transformer éventuellement en réseau cyclable.

Une citation de :Yves Tremblay, directeur de la planification et de la gestion du territoire de la Ville de Sherbrooke
Yves Tremblay devant un pont ferroviaire.

Le directeur de la planification et de la gestion du territoire de la Ville de Sherbrooke Yves Tremblay.

Photo : Radio-Canada / Philippe Grenier

Mais pour que ce projet aboutisse, il reste toutefois à conclure les discussions avec le ministère des Transports du Québec.

Nous avons ce projet au cas où le ministère des Transports ne réactive pas la voie ferrée. Pour nous, c’est un tronçon unique, signale Yves Tremblay.

Le directeur de la planification et de la gestion du territoire de la Ville de Sherbrooke trépigne à l’idée que ce projet puisse voir le jour. Le plus tôt serait le mieux. Nous serions prêts à lancer les travaux d'idéation et planifier les sous en conséquence, signale Yves Tremblay.

Un pont désaffecté.

Le pont ferroviaire du chemin de fer Québec Central pourrait être transformé en piste multifonctionnelle.

Photo : Radio-Canada / Philippe Grenier

Retrouver les berges de la Saint-François

Un parc linéaire le long de la rivière Saint-François fait aussi partie des projets de développement de la Ville de Sherbrooke. Le déplacement du pont des Grandes-Fourches et le déménagement du garage municipal sont des occasions que la Ville veut saisir pour redonner les berges aux citoyens.

Nous voulons les récupérer, les rendre disponibles, mais surtout permettre d'y avoir accès, souligne Yves Tremblay.

Dès que l'on a une opportunité comme avec le secteur des Grandes-Fourches, on se les réapproprie, on les réaménage, on revient à l'état le plus naturel possible d'époque pour faire en sorte qu'on puisse les apprécier par la suite.

Une citation de :Yves Tremblay, directeur de la planification et de la gestion du territoire de la Ville de Sherbrooke
Un croquis des futurs aménagements prévus dans le secteur des Grandes-Fourches Nord, à Sherbrooke

Un croquis des futurs aménagements prévus dans le secteur des Grandes-Fourches Nord

Photo : Photo fournie / Ville de Sherbrooke

Dans ce même esprit de se tourner vers la rivière, et aussi en raison du désir de la Ville de favoriser le transport actif, un circuit des ponts de la Saint-François pourrait aussi être mis en place. Les cyclistes pourraient ainsi circuler sur les ponts Saint-François, Joffre, Aylmer et celui du chemin de fer Québec Central.

Des boucles seraient possibles de part et d'autre des berges, mais aussi sur chacun des ponts. On pourrait faire le tour des quatre ponts ou seulement faire un circuit de deux ponts. Ça nous permettrait d'avoir une offre de plaisance pour ce qui est du transport actif, piétonnier, contemplation, paysage, indique Yves Tremblay.

Un parc sur un ancien dépotoir

Sherbrooke a d'autres idées pour se réapproprier des lieux désaffectés afin de leur donner une seconde vie comme lieu aménagé, comme l'ancien dépotoir du chemin des Pèlerins.

C’est un grand plateau qu’on laisse dormir. Il a été encapsulé. C’est un endroit qui pourrait devenir un endroit de plaisance, si c’est bien sûr autorisé, juxtaposé avec le parc Victoria, qui pourrait s’interconnecter avec les sentiers des autres parcs, explique Yves Tremblay.

Transport actif, état naturel, récupération, l'avenir semble être au vert et à l'écologie, et Sherbrooke s'inscrit bel et bien dans cette tendance... en recyclant ces lieux.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !