•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un frigo communautaire fort populaire à Eastman

Deux citoyens se tiennent devant des légumes à donner.

Le frigo communautaire d’Eastman a été créé par un groupe de citoyens.

Photo : Radio-Canada / Thomas Deshaies

Radio-Canada

Ouvert il y a à peine un mois, le frigo communautaire d’Eastman connaît un grand succès. L’initiative d'un groupe de citoyens permet d’éviter les pertes alimentaires, mais aussi d’offrir une aide de proximité aux citoyens dans le besoin.

Le frigo est déjà fréquenté par des dizaines de personnes chaque semaine. Aucune question ne leur est posée quant à leurs raisons d’utiliser ce service.

Si les gens sont là et qu’ils viennent se servir, c’est que vraisemblablement, ça répond à un besoin, et ça nous suffit.

Une citation de :Léonore Pion, membre du comité de direction du frigo communautaire d’Eastman

Il y a un certain nombre de personnes qui pourraient avoir besoin d’aide alimentaire qui ne se sentent pas concernées, qui n’y vont pas, qui ne vont pas lever le téléphone. [...] D’avoir un point de service comme celui-ci, qui ne demande rien à personne, fait l'affaire de beaucoup de gens , ajoute-t-elle.

Il est même possible de faire des échanges sur place, indique Mme Pion. Des gens viennent avec des œufs de leur poulailler et des légumes. Il y a un genre de troc qui s’installe.

Éviter le gaspillage

Ce sont les surplus de la banque alimentaire Memphrémagog qui permettent de remplir le frigo communautaire.

Tout ce qu’on a reçu ce matin, mais qu’on ne pouvait pas nécessairement donner aux usagers, ça s’en va directement au frigo Eastman , explique Johney Savard, manutentionnaire à la Banque alimentaire Memphrémagog. Le gaspillage est ainsi évité.

On a des sandwichs, du fromage, du tapioca, quand je vous dis qu’on a de tout!

Une citation de :Johney Savard, manutentionnaire à la Banque alimentaire Memphrémagog

Ça rejoint une autre partie de la population qui aurait peut-être plus de difficulté à se rendre à Magog. Le fait que ce soit directement chez eux, à Eastman, ça nous a beaucoup intéressés d’offrir ces denrées-là qui sinon, se seraient gaspillées , se réjouit de son côté Andrée Gagnon, la directrice générale de la banque alimentaire Memphrémagog.

Implication bénévole

Le frigo communautaire est une réalité grâce à l’implication de bénévoles.

Je trouve que c’est un bon projet, ça évite le gaspillage, puis aussi pour aider au point de vue de la sécurité alimentaire, remarque Anne-Marie Larivière, une résidente qui aide à transporter de la nourriture.

Le projet répond à un tel besoin que ses instigateurs sont déjà à la recherche de nouveaux fournisseurs de denrées alimentaires pour répondre à la demande.

Avec les informations de Thomas Deshaies

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !