•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Faire du camping à la ferme

Pancarte de la Ferme du Castor Gras.

La Ferme du Castor Gras a obtenu l'autorisation d'aménager 15 terrains de camping et un chalet sur sa terre agricole située tout près de Trois-Pistoles.

Photo : Radio-Canada / François Gagnon

Radio-Canada

Le propriétaire de la Ferme du Castor Gras, à Notre-Dame-des-Neiges, se prépare à aménager 15 terrains de camping et un chalet sur sa terre agricole, après avoir obtenu l'autorisation de la Commission de protection du territoire agricole du Québec (CPTAQ) pour ce projet agrotouristique, plus tôt cette année.

Après de longues démarches entreprises en 2019 auprès de la CPTAQ, l’exploitation maraîchère en permaculture et élevage de poules de petite envergure offrira l'été prochain une expérience de camping sauvage à la ferme.

Les touristes seront autonomes et pourront profiter d’une immersion au mode de vie agricole, explique l’agriculteur Frédéric Moisan Wilson.

Frédéric Moisan Wilson, agriculteur et propriétaire de la Ferme du Castor Gras.

Frédéric Moisan Wilson, agriculteur et propriétaire de la Ferme du Castor Gras

Photo : Radio-Canada / François Gagnon

C'est une expérience de se réveiller avec les poules. Le soir, un peu tard, il y a des chauves-souris qui viennent manger les insectes. [...] Ce genre de choses là, ça fait partie de l’écosystème, ça valorise une énorme partie de la ferme.

Des visites guidées seront aussi organisées chaque matin.

L’agriculteur veut ainsi partager avec les campeurs son amour de la terre.

J'essaie de promouvoir d'autres choses, de promouvoir non seulement l'agriculture, mais un mode de vie. J’avais envie d'accueillir les gens, j'avais envie de le partager.

Une citation de :Frédéric Moisan Wilson, agriculteur et propriétaire de la Ferme du Castor Gras

L’idée est partie du principe du woofing, selon lequel un visiteur est hébergé gratuitement sur une ferme en échange de ses services.

Du camping en zone agricole

L’agriculteur a reçu en janvier l'autorisation d'exploiter un camping sur sa terre agricole pour les cinq prochaines années, plusieurs mois après le début de ses démarches auprès de la CPTAQ.

Le processus a été complexe, puisque sa ferme est située entièrement en zone agricole, aussi appelée zone verte.

Un champ où poussent des légumes.

Le maraîcher offre différents produits comme de la laitue, des pousses et des champignons.

Photo : Radio-Canada / François Gagnon

Ce n’est pas un rezonage complet. J'ai eu le droit à un camping en zone verte au Québec, et c'est ça qui est vraiment spécial, affirme Frédéric Moisan Wilson.

Pour ce faire, il s’est engagé envers la CPTAQ à mettre d’abord et avant tout ses produits agricoles en valeur et à ne pas simplement louer des espaces de camping.

L’agriculteur devra prouver qu’il le fait bien lorsqu'il voudra renouveler son permis, dans quatre ans et demi.

Kiosque de vente de légumes à l'entrée de la ferme.

Des paniers de légumes sont à vendre dans un kiosque à l'entrée de la ferme.

Photo : Radio-Canada / François Gagnon

Selon Frédéric Moisan Wilson, posséder une ferme en permaculture est très coûteux et peu rentable.

Le propriétaire indique que le projet agrotouristique lui permettra de revaloriser ses produits agricoles et de diversifier l'économie de la ferme.

Un véhicule récréatif stationné sur le terrain de la ferme.

Les véhicules récréatifs peuvent se stationner à la ferme cet été par l'entremise de la plateforme Terego, qui permet entre autres aux voyageurs de se stationner gratuitement sur des terres agricoles et de découvrir des produits locaux.

Photo : Radio-Canada / François Gagnon

En attendant l’an prochain, l’agriculteur s’est associé cet été à la plateforme Terego, qui permet entre autres aux véhicules récréatifs de se stationner gratuitement sur des terres agricoles et de découvrir des produits locaux.

Les motorisés peuvent pour l'instant se stationner à des endroits précis sur son terrain et participer à la vie de la ferme.

D’après les informations de Shanelle Guérin

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !