•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Coup d’envoi pour les travaux de prolongement de la route 138 en Basse-Côte-Nord

Panneau annonçant la fin de la route 138.

Un premier tronçon va relier La Romaine à la rivière Washicoutai (archives).

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Québec a donné lundi le coup d’envoi des travaux pour prolonger la route 138 en Basse-Côte-Nord.

Un premier tronçon de 11 kilomètres sera construit entre l’aéroport de La Romaine et la rivière Washicoutai, pour un jour rejoindre, plus à l'ouest, le village de Kegaska.

Les travaux vont se poursuivre jusqu’en décembre et reprendront au printemps 2022.

Le contrat de construction a été confié à la communauté d’Unamen Shipu dans une entente spécifique de collaboration.

Au total, Québec compte construire 80 kilomètres de route d’ici 2025 avec l’objectif de relier les localités de la Basse-Côte-Nord entre elles et avec le reste du Québec.

Un second tronçon sera en construction à partir de 2022 : il reliera les communautés de Tête-à-la-Baleine et de La Tabatière.

Le coût total pour ce projet et celui de relier Kegasha à La Romaine est estimé à près de 700 millions de dollars, financés par Québec et Ottawa.

Un moment historique

Cette annonce est un tournant marquant dans l'histoire de la région pour le préfet de la MRC du Golfe-du-Saint-Laurent et maire de Gros-Mécatina, Randy Jones.

C’est un moment historique, lance-t-il, émotif. Et après ça, les autres tronçons sont juste une formalité. Une fois que cette roue commence à tourner, la population ne laissera pas ça s'arrêter.

Le seul mot qui me vient à la tête, c'est : Youpi!

Une citation de :Randy Jones, préfet de la MRC du Golfe-du-Saint-Laurent et maire de Gros-Mécatina

Randy Jones dit avoir de la difficulté à croire que la première pelletée de terre ait enfin lieu, après plus de 50 ans à travailler pour le prolongement de cette route.

Je ne peux pas dire depuis combien d'années on attend pour ça et présentement [...] ça commence et on sait très bien qu'ils ont une bonne équipe à Unamen Shipu, ajoute-t-il.

Le préfet rappelle l'importance du prolongement de la route 138 pour être capable de circuler entre les villages, renforcer l'industrie touristique de la Basse-Côte-Nord, mais aussi pour l'approvisionnement de nourriture. Juste pour l'épicerie, pour être capable de manger comme du monde et avoir des produits frais journaliers, au lieu d'avoir ça une fois par semaine. Et quand ça rentre, comme ici c'est le jeudi, si tu n'es pas là, au magasin, bien le lendemain il n’y en a pas.

Avec les informations d'Alix-Anne Turcotti et de Zoé Bellehumeur

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !