•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

FIAMS : autant de spectateurs qu'en 2019 malgré les mesures sanitaires

Une marionnette géante de dragon.

Ce magnifique dragon faisait partie du spectacle Les Kakous, présenté dans le cadre du Festival international des arts de la marionnette à Saguenay (FIAMS).

Photo : FIAMS, Sophie Lavoie

Le Festival international des arts de la marionnette de Saguenay (FIAMS) a accueilli 28 132 spectateurs dans le cadre de sa 16e édition qui a eu lieu du 27 juillet au 1er août.

Le bilan a été annoncé par voie de communiqué lundi matin.

Il s'agit sensiblement du même nombre que pour l'édition précédente qui avait eu lieu en 2019. L'événement est présenté aux deux ans.

L'équipe du festival était particulièrement réjouie par son bilan en raison des mesures sanitaires qui ont grandement réduit la capacité d'accueillir des spectateurs à chaque représentation.

C’est clair qu’on est satisfaits de notre édition 2021. Compte tenu de la situation, avec les salles qui avaient beaucoup moins de capacité, on est quand même très très satisfaits de voir que les gens avaient envie de venir au FIAMS, avaient envie de découvrir des spectacles. Ils ont été extrêmement présents sur le site extérieur et les expositions, a déclaré en entrevue Philippe Joncas, directeur des communications du FIAMS.

Le FIAMS proposait 150 représentations de 40 spectacles différents. Le spectacle le plus couru a été Acupunk, avec au total 1500 spectateurs.

On parle de plus de 300 personnes chaque soir qui sont venues pour le spectacle. C’est quand même colossal. On est vraiment satisfaits d’avoir eu tous ces gens-là qui sont venus spécialement pour le spectacle, a-t-il poursuivi.

Selon Philippe Joncas, l'engouement pour le festival est relié à l'amour de la marionnette. On sent de plus en plus que les gens ont de l’engouement pour les spectacles, pour la marionnette. C’est sûr que le confinement a peut-être joué là-dedans aussi. Les gens avaient soif de sortir, de faire des activités extérieures. Ç’a nettement paru sur nos spectacles gratuits en extérieur. On a vu beaucoup de nouveaux visages, beaucoup de gens qui n'étaient jamais venus et qui nous ont justement dit : "Ah! Moi, la marionnette, je connaissais pas ça, mais, maintenant, je veux en voir plus, je veux le découvrir". Ça, on est particulièrement contents, a-t-il conclu.

Avec les informations de Johanie Bilodeau

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !