•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La santé et les loyers retiennent l'attention de chefs de partis en Nouvelle-Écosse

Une affiche d'Élections Nouvelle-Écosse indiquant un bureau de vote.

Il ne reste que deux semaines de campagne électorale en Nouvelle-Écosse.

Photo : Radio-Canada / CBC

Radio-Canada

Les néo-démocrates et les progressistes-conservateurs en Nouvelle-Écosse abordent les thèmes des services de santé, du logement abordable et des soins des animaux en ce jour férié.

Il ne reste que deux semaines de campagne électorale en Nouvelle-Écosse. Les électeurs seront appelés aux urnes le 17 août.

Les gens peuvent voter avant le jour du scrutin de plusieurs façons, notamment dans les bureaux des directeurs de scrutin. Les libéraux ont d’ailleurs invité les électeurs à célébrer ce long week-end en allant voter.

En ce jour férié, le chef libéral, Iain Rankin, a fait campagne avec des candidats de son parti dans les régions de Yarmouth, Digby et de la vallée d’Annapolis.

Tim Houston mise à nouveau sur la santé

Les progressistes-conservateurs ont pour leur part entrepris la journée en parlant du manque de main-d’œuvre dans le système de santé et de leur solution pour régler le problème.

Un tsunami fonce sur nous, a illustré Tim Houston, chef du parti, en comparant la population vieillissante de la province et la situation actuelle de la main-d’œuvre à ce phénomène naturel ravageur.

Son parti propose d’embaucher 1400 assistants en soins continus et 600 infirmières de plus. Et pour trouver ces professionnels de la santé, les progressistes-conservateurs s’engagent, s'ils forment le prochain gouvernement, à payer une partie de la formation des préposés aux soins.

Selon Tim Houston, il s’agit d’un effort essentiel pour pouvoir prendre soin des personnes dans les foyer de soins.

Montage photographique des trois personnalités.

De gauche à droite : le chef du Parti libéral de la Nouvelle-Écosse, Iain Rankin, le chef du NPD de la Nouvelle-Écosse, Gary Burrill, et le chef du Parti progressiste-conservateur de la Nouvelle-Écosse, Tim Houston.

Photo : La Presse canadienne

Tim Houston s’est aussi arrêté au refuge pour animaux sauvages Hope for Wildlife, dans la municipalité de Seaforth, lundi.

Il y a annoncé que s’il gagne les élections, il relâcherait dans les forêts de la province les oursons noirs orphelins ou blessés soignés par ce refuge plutôt que de les euthanasier, une solution privilégiée en ce moment par le ministère des Terres et des Forêts de la Nouvelle-Écosse.

Le NPD propose un encadrement des loyers

Lundi, le chef du NPD de la Nouvelle-Écosse Gary Burrill faisait campagne sur la côte est et son parti en a profité pour critiquer les libéraux et leur plan pour mettre fin à la hausse des prix dans le marché de l’immobilier.

Garry Burrill dit que ce que les libéraux proposent est inadéquat.

Le NPD prône le contrôle des loyers pour apporter une certaine stabilité sur le marché. Gary Burrill a expliqué durant le récent débat des chefs organisé par CBC qu'un gouvernement néo-démocrate mettrait en place immédiatement des mesures d’encadrement des loyers pour protéger les locataires des hausses subites.

Avec des renseignements de Rebecca Martel

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !