•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tourisme : le coût de tests de dépistage est critiqué à T.-N.-L.

Un homme tient en main un appareil de dépistage de la COVID-19.

Le coût des tests de dépistage PCR de la COVID-19 pour les voyageurs à Terre-Neuve-et-Labrador qui n’ont pas de symptômes dépend en partie de la distance entre l’endroit où vit la personne testée et le laboratoire (archives).

Photo : Reuters / Hannibal Hanschke

Radio-Canada

Les voyageurs à Terre-Neuve-et-Labrador qui ont besoin d'un test de dépistage de la COVID-19 pour se rendre à l’étranger doivent pour la plupart le payer eux-mêmes en employant les services d’un laboratoire privé. Le coût du test peut dissuader des voyageurs de se rendre à Saint-Pierre-et-Miquelon, selon des entrepreneurs touristiques.

Les tests de dépistage de type PCR sont gratuits pour les personnes qui présentent des symptômes ou qui ont été en contact étroit avec un cas connu de COVID-19. Cependant, les personnes qui ont besoin de ce test pour d’autres raisons, dont un voyage à l’étranger, doivent le payer elles-mêmes.

Le seul laboratoire privé accrédité qui peut produire des résultats de test PCR pour le dépistage de la COVID-19 est Avalon Laboratories, situé à Saint-Jean.

Jusqu’à 200 $ de frais

Dans une entrevue accordée à CBC News, Paul Antle, président et chef de la direction d'Avalon Laboratories, a précisé que le test coûte 125 $ pour les clients qui se rendent au laboratoire à partir de Saint-Jean.

Le coût, explique-t-il, peut augmenter si la personne qui demande le test habite à l'extérieur de la ville, en raison des frais de transport et de collecte de l’échantillon.

Ces coûts doivent être récupérés, a-t-il déclaré.

Par exemple, la clinique Main Street compte plusieurs points de service dans la province et elle est une partenaire d’Avalon Laboratories pour offrir le test de dépistage de type PCR. Elle peut exiger jusqu’à 195 $ pour cela dans chacun de ses points de service, selon le directeur de la clinique, le Dr Todd Young.

Le même coût qu’un voyage, selon une voyageuse

Originaire de Corner Brook et vivant maintenant à Evanston, en Illinois, Terri Kinsella a manqué le 50e anniversaire de mariage de ses parents en août 2020, et n'a pas pu rentrer chez elle pour rendre visite à ses amis et à sa famille avant le début de la pandémie.

Lorsque Terri Kinsella a appris que les voyageurs en provenance des États-Unis seraient à nouveau autorisés à entrer au Canada à compter du 9 août, elle a immédiatement réservé son vol pour Terre-Neuve-et-Labrador.

Terri Kinsella compte rentrer à Terre-Neuve pour voir ses parents en septembre. Elle devra payer deux tests de dépistage de la COVID-19, un pour entrer au Canada et un pour retourner aux États-Unis.

Elle dit comprendre les raisons pour lesquelles les voyageurs doivent se soumettre à des tests, mais elle est irritée par le coût des deux tests qu'elle devra subir. Selon elle, cela équivaudra au prix de son billet d'avion.

Elle s'inquiète également du délai d'obtention des résultats. Les voyageurs à destination des États-Unis sont tenus de présenter un résultat de test effectué au plus tard 72 heures avant d'entrer dans le pays.

Selon Paul Antle, Avalon Laboratories fournit les résultats des tests en 24 heures, quel que soit l'endroit de l'île de Terre-Neuve où le test est effectué.

Inquiétude pour la saison touristique de Saint-Pierre-et-Miquelon

Lorsque l'entrepreneur Mark Collins a appris que la frontière entre Saint-Pierre-et-Miquelon et Terre-Neuve-et-Labrador serait de nouveau ouverte aux voyageurs entièrement vaccinés, il était impatient de s'y rendre et de voir l’activité économique reprendre.

Mark Collins, qui dirige des entreprises à Fortune et à Marystown, a déclaré avoir subi une perte de revenus importante depuis la fermeture de la frontière en raison du manque de voyageurs en provenance et à destination de l'archipel français.

Personnellement attaché à l'archipel français, il a des amis à Saint-Pierre-et-Miquelon, et il s'y rend au moins une fois par an avec sa femme et ses deux enfants.

La ville et le port.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La ville de Saint-Pierre, capitale de Saint-Pierre-et-Miquelon

Photo : Radio-Canada

Mark Collins affirme que de nombreux touristes potentiels, y compris sa propre famille, seront dissuadés d'y aller cette année en raison du coût des tests de dépistage auquel s'additionnent ceux de l'hébergement, de la nourriture, du transport et des activités.

Le coût semble être extrêmement élevé. Je ne vois certainement pas beaucoup de gens faire le voyage à cause de cela, affirme Mark Collins.

D’après le propriétaire de Frenchi’s Tour à Saint-Pierre-et-Miquelon, Steve Le Bars, les restrictions de voyage sont sur toutes les lèvres dans l'archipel.

Steve Le Bars était ravi lorsqu’il a appris que la frontière allait rouvrir, car il pensait à fermer son entreprise si l’industrie du tourisme était bloquée plus longtemps.

Il dit craindre aujourd'hui que les gens visitent Terre-Neuve-et-Labrador sans se rendre à Saint-Pierre-et-Miquelon.

D’après un reportage de Darrell Roberts de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !