•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Martin Laperrière devient entraîneur adjoint du Rocket de Laval

Martin Laperrière effectue un retour comme entraîneur adjoint chez les Remparts

Martin Laperrière épaulera Jean-François Houle avec le Rocket de Laval.

Photo : Radio-Canada / Jean-Philippe Martin

Vingt-cinq ans après la dernière saison de son père Jacques comme entraîneur adjoint du Canadien, Martin Laperrière se joint à l’organisation montréalaise. Fidèle bras droit de Patrick Roy derrière le banc des Remparts depuis 2006, Laperrière devient l’adjoint de Jean-François Houle chez le Rocket de Laval.

Nommé à la barre du club-école du Canadien, il y a deux semaines, après le départ de Joël Bouchard pour San Diego, Houle s’allie un homme de hockey d’expérience en Martin Laperrière. Nommé entraîneur adjoint des Remparts en 2006 après avoir dirigé le Drakkar de Baie-Comeau, ce dernier a passé la majeure partie des 15 dernières années aux côtés de Patrick Roy.

Mais Houle et Laperrière ont aussi un lien particulier avec l’organisation du Canadien, leurs pères, Réjean Houle et Jacques Laperrière, ayant été coéquipiers de longue date dans l’uniforme Bleu-Blanc-Rouge.

On a grandi un peu dans l’entourage du Canadien dans le temps. On avait joué des tournois de hockey ensemble et, évidemment, quand Jean-François a commencé à entraîner, on a chacun suivi le progrès de l’autre, a relaté Martin Laperrière, lundi.

Séparé de Patrick Roy

Ce dernier ne prévoyait pas quitter les Remparts et Patrick Roy, surtout que l’équipe aspire aux grands honneurs la saison prochaine. Mais la nomination de Houle comme entraîneur-chef du Rocket lui a ouvert une porte pour passer une entrevue pour le poste d’adjoint.

Patrick m’a vraiment offert son support là-dedans. C’est une belle opportunité. Quand j’ai reçu l’appel, j’étais content d’avoir été choisi, mais ça n'empêche pas que ça n'a pas été une décision facile de quitter Québec et les Remparts, a expliqué Laperrière.

Patrick Roy et Martin Laperrière.

Patrick Roy et Martin Laperrière.

Photo : Radio-Canada / Jean-Philippe Martin

Bien que déçu de perdre son adjoint de toujours, Patrick Roy l’a encouragé à accepter le poste. On a rediscuté l’autre soir quand la décision était prise et les deux on était un peu émotifs. On réalise qu’on ne sera plus ensemble pour les prochaines années.

L’organisation de son enfance

En faisant son entrée chez les professionnels dans l’organisation du Canadien, Martin Laperrière a toutefois l’impression de boucler une boucle.

Ça fait quand même 25 ans que mon père n’est plus avec l’organisation du Canadien, mais j’ai eu l'opportunité d’aller le voir travailler, parler avec les joueurs, d’être derrière le banc au Forum. Ça a fait partie de mon enfance.

En plus d’Équipe Québec aux Jeux du Canada et de l’équipe canadienne au Défi mondial des moins de 17 ans, Martin Laperrière a agi à titre d’entraîneur-chef du Blizzard du Séminaire Saint-François, de 2016 à 2018, se méritant le titre d’entraîneur de l’année dans le circuit midget AAA.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !