•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Chaleur extrême : le masque non obligatoire dehors

Deux hommes marchent dans une rue.

L'exception temporaire sera valide lorsqu'un avertissement de chaleur sera diffusé par Environnement Canada (archives).

Photo : Radio-Canada / Jean-Claude Taliana

La Presse canadienne

Les travailleurs n'auront pas l'obligation de porter un masque médical ou un autre masque dit « de qualité » à l'extérieur en période de chaleur extrême, et ce, « même si la distanciation physique d'un mètre ne peut être respectée », a annoncé lundi la Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST).

L'exception temporaire sera valide lorsqu'un avertissement de chaleur sera diffusé par Environnement Canada et prendra fin lorsque les températures redescendront sous la barre des 30 degrés Celsius.

En raison des périodes de canicule estivales et des risques liés à la chaleur excessive, nous avons pris la décision, en collaboration avec la CNESST et les autorités de santé publique, de tolérer le retrait du masque de qualité sur les lieux de travail.

Une citation de :Jean Boulet, ministre québécois du Travail

La CNESST définit le masque de qualité comme étant soit un masque médical, soit un masque certifié par le Bureau de normalisation, soit un appareil de protection respiratoire muni d'un filtre à particules.

Dans son message, la CNESST rappelle qu'il est recommandé de permettre des pauses plus fréquentes et de prévoir des lieux et des moyens de rafraîchissement.

Il demeure obligatoire de porter un masque lorsqu'un règlement non lié à la COVID-19 le prescrit, par exemple, en présence d'amiante ou de silice.

Fini le masque obligatoire sur les ponts des traversiers

La Société des traversiers du Québec (STQ) annonce aussi qu’elle permet désormais aux passagers de retirer leur masque lorsqu’ils sont sur les ponts extérieurs de tous ses navires. Les personnes de 10 ans et plus devront toujours porter le couvre-visage dans les espaces intérieurs d'un traversier, précise cependant la STQ par communiqué. Celles-ci doivent également respecter la distanciation physique d’un mètre avec les autres passagers.

Depuis le 7 juin, la CNESST n'oblige plus le port du masque dans les milieux de travail en zones jaune ou verte, à l'intérieur comme à l'extérieur, pourvu qu'il y ait une distanciation ou une barrière physique.

En ce qui concerne la population en général, la santé publique recommande le port du masque ou du couvre-visage à l'extérieur pour les personnes qui n'appartiennent pas à la même bulle, sauf si elles respectent la distanciation physique d'un mètre ou si elles pratiquent des activités de baignade ou des sports nautiques.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !