•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plus de 2000 $ d'amende pour une piscine non conforme

Un couple de Trois-Rivières a reçu des amendes totalisant 2000 $ pour ne pas avoir conformé leur piscine, à temps.

Le reportage de Magalie Masson

Photo : Radio-Canada / Yoann Dénécé

Radio-Canada

Un couple dénonce ce qu'il estime être un abus de pouvoir de la part de la Ville de Trois-Rivières. Ils ont reçu plus de 2000 $ en amendes pour des travaux d'aménagement qui ne respectaient pas les délais.

Depuis le 1er juillet, toutes les piscines résidentielles doivent être conformes à la nouvelle réglementation en matière de sécurité. À cette date, Geneviève Audet et Allen Ross avaient déjà entamé les travaux, mais n’avaient pas réussi à les terminer à temps.

Avec la famille, le travail à temps plein et le contexte qu'on vit actuellement [la pandémie] on n'a pas été capable de terminer les travaux dans le délai demandé, a déclaré Geneviève Audet.

L’été dernier, le couple a reçu un premier avis de non-conformité pour la terrasse de sa piscine hors terre. Allen Ross rappelle qu’il y a un an, effectuer des travaux était particulièrement difficile. À l’amende initiale, on était en plein problème d’approvisionnement des matériaux de bois [notamment], rappelle-t-il.

Le couple a reçu en tout trois contraventions qui totalisent 2100 $ : une première pour l'absence de permis de construction de la nouvelle terrasse, une deuxième pour la distance non réglementaire entre le filtreur et la piscine et une dernière parce que les conduits du filtreur ne longeaient pas le sol.

Les deux Trifluviens soutiennent qu’ils avaient à cœur de se conformer aux exigences et se demandent donc si les inspecteurs municipaux n’ont pas fait de l’excès de zèle. J'ai fait ça de bonne foi, à la suite des recommandations qui m'ont été demandées, soutient Geneviève Audet. On a choisi de budgéter ce montant-là pour la sécurité évidemment, c'est important pour tous.

Une question de sécurité

Le prix des amendes est justifié selon la Ville, qui mentionne qu’elle respecte les directives du gouvernement du Québec.

L'objectif de la Ville n'est pas d'émettre des constats d'infraction, c'est vraiment que les installations dans les piscines privées soient sécuritaires et qu’elles respectent la réglementation, affirme le responsable des relations publiques et porte-parole à la Ville de Trois-Rivières, Guillaume Cholette-Janson.

C'est une infraction qui est quand même grave, ajoute-t-il. On parle de sécurité publique, de noyades d'enfants, il y en a trop au Québec Cette réglementation-là vise à les prévenir.

Les travaux sont aujourd’hui terminés chez Geneviève Audet et Allen Ross. Le couple compte contester les contraventions reçues.

D’après le reportage de Magalie Masson

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !