•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Célébrations pour le Jour de l’émancipation à Toronto

5 femmes portent des maillots deux pièces, des plumes et des paillettes de couleur, au coin d'une intersection achalandée du centre-ville de Toronto.

Les animations se déroulaient aux intersections clés de la rue Bloor, à Toronto.

Photo : Radio-Canada / Stella Dupuy

Une trentaine d’artistes ont défilé sur la rue Bloor pour souligner le Jour de l’émancipation. En cette fête qui commémore l’abolition de l’esclavage dans l’Empire britannique, il ont tenu à véhiculer différents messages à travers des performances artistiques, allant de la danse à la musique. Les organisateurs de l’événement se réjouissent de voir que la journée est dorénavant célébrée à l’échelle nationale.

Vêtue d'un costume flamboyant, la danseuse Kiente Litchmore tenait à participer aux festivités organisées par le centre culturel A Different Booklist.

L’émancipation pour moi, ça symbolise le combat de mes ancêtres pour la liberté dans le monde.

Une citation de :Kiente Litchmore, artiste

La jeune femme croit qu’il reste encore beaucoup à faire en matière de lutte contre le racisme au pays. Je fais face à la discrimination et au racisme dans le monde des médias sociaux, de l’université et du travail, confie-t-elle.

Une jeune femme costumée de plumes colorées sourit à la caméra

Kiente Litchmore a participé aux célébrations visant à souligner le Jour de l’émancipation à Toronto.

Photo : Radio-Canada / Stella Dupuy

L’événement intitulé Émancipation sur Bloor a laissé une grande place à l’expression artistique à travers une série de déclarations présentées sous formes d’animations. Plusieurs participants portaient d’ailleurs des costumes ou des vêtements traditionnels pour l’occasion. À tour de rôle, ils se sont rendus en petits groupes jusqu’à la rue Christie.

Une célébration nationale

Membre du centre qui a initié l’événement, Louis March tenait à souligner le fait que le Jour de l’émancipation est maintenant célébré partout au pays. C’est la première année que nous avons un Jour de l’émancipation national, s’exclame-t-il.

Cette décision des députés fédéraux remonte au printemps dernier et vise à commémorer le 1er août 1834, date à laquelle la loi sur l’abolition de l’esclavage, entrait en vigueur dans l’Empire britannique.

Trois hommes avec des pantalons de lin blanc, le visage maquillé, portent des chaînes au cou et aux mains.

Pour souligner le Jour de l’émancipation à Toronto, plusieurs artistes portaient des costumes ou des vêtements traditionnels sur la rue Bloor.

Photo : Radio-Canada / Stella Dupuy

Associé aux célébrations torontoises, le directeur marketing du carnaval caribéen de Toronto, Andre Newell, souhaite que la journée entraîne d’autres réflexions. Je veux que cette journée serve à éduquer et à impliquer les gens dans la marche vers l'équité, affirme-t-il.

D’autres événements ont eu lieu dans la Ville Reine pour souligner la journée, comme à Scarborough et à Oakville.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !