•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un long week-end encourageant pour l'industrie touristique à Ottawa

Un autobus touristique stationné au centre-ville d'Ottawa, près de la colline du Parlement.

L'entreprise Lady Dive Tours atteignait la pleine capacité permise, ce week-end, pour ses visites guidées d'Ottawa en autobus allant à l'eau.

Photo : Radio-Canada / Frédéric Pepin

Radio-Canada

Des entreprises touristiques d’Ottawa constatent un fort achalandage ce long week-end, le tout premier depuis que l’Ontario est entré dans la 3e phase de son plan de déconfinement.

Ça commence à s'améliorer, a lancé dimanche Étienne Cameron, qui travaille pour Lady Dive Tours, une entreprise qui offre des tours guidés de la capitale fédérale à bord de ses autobus rouges.

Son véhicule effectuant des trajets dans l’eau, l’Amphibus, roulait à la pleine capacité permise. Les autobus touristiques ne peuvent toutefois être remplis qu’à 50 %, a souligné M. Cameron.

Ça fait chaud au cœur de voir que les gens recommencent à redécouvrir le Canada [...] et à faire de nouvelles choses, a-t-il ajouté.

Une homme sourit devant un autobus touristique.

Étienne Cameron, employé de l'entreprise touristique Lady Dive Tours

Photo : Radio-Canada / Frédéric Pepin

Un taux d’achalandage aussi élevé n’avait pas été vu depuis longtemps, a noté M. Cameron.

Or, durant une année habituelle, les chiffres sont encore plus élevés au cours de la fin de semaine de la Journée du colonel By, a-t-il nuancé.

Le président de l’Association des hôtels d'Ottawa et de Gatineau, Steve Ball, estime que les établissements d'hébergement de la région fonctionnent à 70 % ou 80 % de leur pleine capacité ce week-end. Selon ses prévisions, dimanche devait être la nuit la plus chargée pour les hôteliers.

M. Ball a affirmé, en entrevue, que des membres de son organisation observent des files d’attente à leurs comptoirs d'accueil.

Ça faisait longtemps que l'industrie attendait ça.

Une citation de :Steve Ball, président de l’Association des hôtels d'Ottawa et de Gatineau

Est-ce de retour aux niveaux que nous devons retrouver, ceux de 2019? Nous ne sommes même pas près. Mais il y a un réel sentiment de reprise, a résumé M. Ball.

Mackenzie-Breeze Bone, qui est guide pour La marche hantée originale d’Ottawa, remarque, pour sa part, un achalandage élevé qui n’est pas seulement attribuable au long week-end.

Pendant la semaine, on est très occupés, a-t-elle dit. Elle a indiqué que des visites ont été ajoutées à l’horaire cette fin de semaine.

Elle a souligné que les règles de distanciation physique font en sorte que des clients qui aimeraient s’ajouter, par périodes de fort achalandage, doivent parfois être refusés.

Dimanche, ICI Ottawa-Gatineau a pu croiser plusieurs visiteurs, au centre-ville d’Ottawa, qui avaient le sourire aux lèvres malgré le temps maussade.

La journée d’aujourd’hui est très plaisante même avec la pluie. Ça fait du bien à l’esprit. C’est socialement intéressant, s’est exclamé l’un d’eux, Stéphane Côté, venu de Casselman pour passer du temps à Ottawa.

C’est comme si j’étais sorti d’une cave après un an et demi comme un ours polaire. Ça fait du bien de voir des gens, de voir des restaurants ouverts, a expliqué un autre visiteur, Ray Hagh, venu de Montréal.

Avec les informations de Frédéric Pepin

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !