•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des élections lundi à Mashteuiatsh

Une pancarte devant le lac Saint-Jean.

Les électeurs sont appelés aux urnes lundi à Mashteuiatsh.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La population de Mashteuiatsh est appelée aux urnes lundi pour élire un nouveau chef de bande et six conseillers.

Trois candidats sont dans la course pour succéder à Clifford Moar : Gilbert Dominique, Charles-Édouard Verreault et Mélanie Boivin.

M. Dominique a déjà occupé cette fonction. Il n’avait pas prévu faire un retour en politique, mais il soutient avoir été interpellé par plusieurs personnes.

Il a l’intention de remettre sur pied la communauté durement touchée économiquement par la pandémie.

Pour le prochain mandat qui va être assez crucial pour se donner un plan collectif pour faire face à cette réalité-là, j'estime que ça va prendre un leader qui arrime connaissances, compétences et expérience. Dans ce sens-là, j'estime que j'ai le bagage pour faire face à cette situation, fait-il valoir.

De son côté, Charles-Édouard Verreault estimait logique de poser sa candidature après son mandat en tant que vice-chef de Mashteuiatsh.

Les quatre dernières années, j'ai été beaucoup impliqué dans différents dossiers, beaucoup de représentations auprès des gouvernements et des autres Premières Nations également. J’ai été impliqué aussi dans différents dossiers de la communauté, notamment l'éducation, la sécurité publique, les infrastructures, rappelle-t-il.

Mélanie Boivin en sera quant à elle à sa première expérience en politique. Elle espère pouvoir rallier les gens de la communauté et ceux qui vivent à l'extérieur. Pour elle, les choses simples peuvent faire la différence.

On pense à la marina, ici, qui est difficilement accessible. Pour monsieur, madame tout le monde, c'est quand même assez complexe. Alors il y a des choses qu'on peut faire en écoutant la population, puis on peut répondre en trouvant de belles solutions simples , estime Mme Boivin.

Si elle est élue, elle deviendrait la première femme chef de la communauté.

L'élection générale se déroulera de 9 h à 18 h au Pavillon des arts et des traditions, mais plusieurs électeurs ont déjà voté par anticipation.

D’après le reportage de Gabrielle Morissette

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !