•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

C’est parti pour l’Université d’été en lettres et création littéraire à Rimouski

Un cahier et un crayon

Près de 35 étudiants participeront à ce cours intensif de création littéraire (archives).

Photo : Radio-Canada / Julie Tremblay

Radio-Canada

Pour une cinquième année, plus de trente étudiants s'imprègnent du territoire Bas-Laurentien pour écrire et apprendre. Les pieds dans l’eau ou posés sur le terrain d’un phare, les professeurs de l’Université d’été en lettres et création littéraire de l’Université du Québec à Rimouski (UQAR) donneront une partie de leur cours à l’extérieur des classes.

Pointe-au-Père, l’île Saint-Barnabé, les Jardins de Métis et le Bic font partie des différents lieux où cette école à même le territoire se déroulera, pendant ces deux semaines de cours.

Cabaret littéraire, rencontre avec des auteurs et table ronde sont également des événements proposés aux étudiants qui seront ouverts au public. Ce sont 22 artistes et écrivains qui feront partie de ces événements, cette année.

Rosalie Rhéaume est étudiante au deuxième cycle en recherche à l'UQAR et elle tenait vraiment à s’inscrire à ce cours intensif, cette année. C’est toujours très inspirant de parler avec des auteurs qui ont publié et de connaître le monde de l’édition avec les personnes directement concernées. On ne connaît pas beaucoup la littérature québécoise et là, on a vraiment la chance de connaître des auteurs d’ici, qui connaissent le monde littéraire d’ici, affirme l’étudiante.

Une femme se promène aux Jardins de Métis, entre deux rangées d'arbustes.

Les Jardins de Métis seront notamment pris d'assaut par les étudiants pendant ces deux semaines de cours intensifs (archives).

Photo : Radio-Canada / Simon Turcotte

La professeure en création littéraire à l'UQAR, Camille Deslauriers, renchérit sur la proximité qu’auront les étudiants avec les auteurs. On a un atelier aux Jardins de Métis où nos étudiants vont être appelés à écrire dans les installations. Il va y avoir une équipe de dix écrivains qui vont pouvoir les coacher pour réécrire le très court texte qu'ils vont avoir réalisés et qu’ils devront lire, donne en exemple la professeure.

Un cabaret littéraire aux Jardins de Métis a lancé les festivités dimanche après-midi. Des extraits d’un recueil collectif de nouvelles inspirées de la Pointe-aux-Anglais étaient au menu.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !