•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Hausse des appels de détresse sur les cours d'eau du Yukon

La GRC a dû répondre à 14 appels depuis le début de l'été, dont 9 à Whitehorse.

De l'eau submerge un petit bateau à quai sur le lac Marsh, au Yukon.

Le niveau de l'eau est particulièrement élevé dans le sud du Yukon cette année, y compris au lac Marsh, où deux plaisanciers ont dû être secourus récemment.

Photo : Radio-Canada / Paul Tukker

Radio-Canada

La Gendarmerie royale du Canada (GRC) du Yukon constate une hausse du nombre de plaisanciers en détresse sur les rivières et lacs cette année, entre autres en raison du niveau élevé des eaux et du nombre de plaisanciers.

Nous avons certainement été plus occupés que par le passé, dit l’agent de la GRC Cam Long.

Depuis le début de la saison, le corps de police fédéral a répondu à 14 appels de détresse en milieu aquatique, dont plus de la moitié à Whitehorse. Le bureau du coroner a enregistré un mort par noyade.

Les inondations et les niveaux inhabituellement hauts des lacs et rivières dans le sud du Yukon sont partiellement en cause, selon les services d’urgence.

L’agent Cam Long remarque aussi que plusieurs résidents et visiteurs manquent de prudence.

Tout récemment, la GRC a sauvé de justesse deux plaisanciers dont le voilier avait chaviré sur le lac Marsh. Ils ne portaient pas de vestes de sauvetage.

Votre [vêtement de flottaison (VFI)] ne vous est d’aucune aide s’il est dans le bateau et vous dans l’eau, dit Cam Long.

On voit encore, malheureusement, des gens qui ne sont pas bien préparés pour les activités qu’ils entreprennent.

Il ajoute par ailleurs que les cours d’eau yukonnais semblent simplement plus fréquentés que d’habitude cette année, ce qui explique en partie la hausse des appels à l’aide.

L’eau froide ne pardonne pas

L’eau est froide à longueur d’année au Yukon, ce qui signifie qu’une personne qui y tombe dispose de peu de temps avant d’éprouver des difficultés à respirer et d'être en hypothermie.

Selon Cam Long, il arrive souvent que les gens se mettent à faire de l'hyperventilation dès qu’ils tombent à l’eau et aient le souffle coupé.

Si vous ne portez pas votre vêtement de flottaison, vos chances de vous noyer pendant cette première minute d’immersion en eau froide sont très élevées.

Une citation de :Cam Long, agent de la GRC du Yukon

Même si vous réussissez à contrôler votre respiration, vous avez environ 10 minutes de mouvement avant de commencer à perdre votre capacité à bouger vos membres. [...] Si vous n’avez pas de VFI ou de veste de sauvetage, vous allez vous noyer, dit-il sans détour.

Les autorités rappellent aux gens que même à Whitehorse, les sauveteurs sont responsables d’un large périmètre, et qu’il ne faut pas présumer que l’aide arrivera immédiatement en cas de besoin.

La préparation et le respect des consignes de sécurité sur les cours d’eau sont les meilleurs outils de prévention de noyades, insistent-elles.

Avec des informations de Paul Tukker et Leonard Linklater

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !