•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les campings de la Saskatchewan pris d’assaut pendant la longue fin de semaine

Des gens sur une plage.

Les plages sont achalandées pendant le long week-end d'août en Saskatchewan.

Photo : Leisha Grebinski/CBC

Radio-Canada

Les Saskatchewanais sont nombreux à profiter des lacs et des plages de la province en ce premier long week-end après la levée des restrictions sanitaires. Plusieurs campings des parcs régionaux, provinciaux et nationaux sont au maximum de leur capacité.

L’été a été extrêmement occupé, mais cette fin de semaine semble sans précédent, lance Melanie Neufeld, qui gère le parc régional Sturgeon Lake, situé à environ 50 kilomètres au nord-ouest de Prince Albert.

Les 55 sites de camping y sont tous occupés.

Même son de cloche à environ 90 kilomètres au sud-ouest, au parc régional Emerald Lake, où la totalité des sites de camping a été réservée pour toutes les fins de semaine de juillet et d’août.

Selon le gestionnaire du parc, Damen Van Meter, cette longue fin de semaine est toutefois un peu particulière. On voit beaucoup de personnes aller çà et là et interagir, remarque-t-il.

Les clients se sont par ailleurs arraché les laissez-passer donnant l’accès au parc durant tout l’été, ajoute-t-il, en précisant que les visiteurs doivent s’attendre à patienter à l’entrée du parc durant la fin de semaine.

Du côté du parc régional Last Mountain, à mi-chemin entre Saskatoon et Regina, la longue fin de semaine d’août est généralement la période la plus achalandée de l’été, et cette année ne fait pas exception, selon l’administratrice du parc, Melanie Rich.

Là aussi, tous les sites de camping sont occupés, un contraste avec la longue fin de semaine de mai, alors qu’il avait neigé, raconte l’administratrice.

Les parcs provinciaux ont un portrait semblable. Selon le site Internet de Parcs Saskatchewan, un grand nombre de sites affichent complet. Les visiteurs peuvent toutefois se procurer une entrée journalière.

Les options sont aussi réduites pour les campeurs de dernière minute dans les parcs nationaux des Prairies et de Prince Albert.

Avec les informations de Theresa Kliem

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !