•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : L’Ontario rapporte 218 nouveaux cas et deux décès supplémentaires

Des stations de vaccinations à l'intérieur de l'aréna de la banque Scotia.

L'Ontario recense son plus bas niveau de vaccination quotidienne en plus de quatre mois.

Photo : La Presse canadienne / Cole Burston

Radio-Canada

Le nombre de nouvelles infections diminue pour la première fois, cette semaine en Ontario, qui rapporte 218 nouveaux cas, 155 nouvelles guérisons et 2 décès supplémentaires.

Des chiffres qui font en sorte que le nombre de cas actifs augmente encore aujourd’hui et s'établit désormais à 1667.

Le plus grand nombre de nouveaux cas est recensé par le Bureau de santé publique de Toronto (40), suivi de celui de Peel (33), de York (23), de Middlesex-London (16) et de Hamilton (14).

Avec deux morts de plus recensées ce matin, le nombre total de morts liées à la COVID-19 en Ontario s’élève à 9347.

La province affiche par ailleurs des hospitalisations en baisse, et compte 110 patients atteints du virus dans ses unités de soins intensifs, soit deux de moins que la veille.

Seulement 14 122 tests ont été réalisés samedi.

Le rythme de vaccination a par ailleurs grandement ralenti ces derniers jours. Sur les dernières 24 h, 60 583 doses ont été injectées, soit le plus bas chiffre depuis le 20 mars dernier, et bien loin des records de 270 000 doses administrées quotidiennement que la province frôlait encore il y a quelques semaines.

Il faut dire toutefois que la part de la population adulte ayant reçu au moins l’une des deux doses est au-dessus de 80 %. L’enjeu, comme le répètent les experts de la santé depuis maintenant quelques semaines, est de faire vacciner les jeunes de 12 à 17 ans, surtout en vue de la rentrée scolaire.

Mais les pharmaciens et médecins préviennent aussi que certains vaccins arrivent à expiration. Alors que certains pays dans le monde n’y ont même pas accès, et avec un variant Delta qui fait des ravages, un gaspillage de doses de vaccin serait regrettable selon ces experts, qui plaident pour un plan urgent de redistribution.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !