•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La fumée des feux de forêt dégrade la qualité de l’air en Colombie-Britannique

À Kelowna, des enfants jouent sur le lac Okanagan sous un ciel enfumé par les feux de forêt, le 30 juillet 2021.

À Kelowna, des enfants jouent sur le lac Okanagan sous un ciel enfumé par les feux de forêt.

Photo : Radio-Canada / Wing Yip Szeto

Radio-Canada

Dimanche, des avis d’air enfumé d’Environnement Canada touchent une bonne partie de la Colombie-Britannique, dont les parcs nationaux Yoho et Kootenay, dans le sud-est de la province, ainsi que la vallée de l'Okanagan, le canyon du Fraser et les secteurs de Columbia et Chilcotin.

Le Grand Vancouver a également été rattrapé par la fumée des feux incontrôlés qui recouvre l’Okanagan, les Kootenays et l'État de Washington. Elle devrait rester sur place jusqu'à mardi, selon Environnement Canada, avant d'être dispersée par des vents de la mer.

L'indice de qualité de l'air dans le Grand Vancouver pourrait atteindre 7 à 8 entre dimanche et lundi soir, ce qui représente un « risque élevé ».

Pour une bonne partie de l’intérieur, l’indice de qualité de l’air est à 10, ce qui est le niveau le plus dangereux, explique Derek Lee, météorologue à Environnement Canada.

La qualité de l’air restera très mauvaise dans l’Okanagan, à Kamloops et à Castlegar au cours des prochaines 48 heures, avec des indices de 10+.

Kelowna et ses vignes sont sous un nuage de fumée issu des feux de forêt, le 31 juillet 2021.

Kelowna et ses vignes sont sous un nuage de fumée issu des feux de forêt, le 31 juillet 2021.

Photo : Radio-Canada / Tom Popyk

Un risque pour la santé

Une toux inhabituelle, l'irritation de la gorge, des maux de tête et l'essoufflement comptent parmi les symptômes possibles, selon un bulletin d’Environnement Canada. Les personnes ayant des maladies cardiorespiratoires, les enfants et les aînés sont les plus à risque.

Si les particules de fumée de feux de forêt peuvent irriter les yeux et la gorge, les particules fines sont d'autant plus dangereuses qu'elles peuvent atteindre les poumons, voire pénétrer dans le sang, souligne une récente étude de l'Université de la Colombie-Britannique.

Par ailleurs, la fumée des feux de forêt a des effets nocifs  presque immédiats , constatent les chercheurs. Chez les personnes atteintes de diabète, les risques de complications pour la santé augmentent dans les 48 heures suivant l'exposition à la fumée des feux de forêt.

Une immense zone de forêt est la proie des flammes au-dessus de laquelle se trouve un panache de fumée.

Le feu de Sparks Lake près de Kamloops en Colombie-Britannique, le 29 juin 2021.

Photo : BC Wildfire

Dans plusieurs régions, la fumée se combine à des températures particulièrement élevées. À Kelowna, par exemple, la température devrait atteindre 30 °C lundi et 32 °C mardi.

Il est recommandé de fermer les fenêtres pour empêcher la fumée d’entrer chez soi, mais les autorités conseillent aux personnes qui n’ont pas de climatiseur de surveiller la température à l’intérieur de leur maison, pour s’assurer qu’elle n’atteigne pas des sommets dangereux.

Le tiers des feux dans l'Okanagan

Dimanche, BC Wildfire dénombre 244 feux de forêt dont le tiers se trouve dans l'Okanagan. Le plus important demeure celui de Sparks Lake, près de Kamloops, qui a vu 65 400 hectares brûler jusqu'à présent.

Plus de 3160 propriétés font l'objet d'un ordre d'évacuation. Environ 19 800 propriétés font l'objet d'une alerte d'évacuation. Autrement dit, leurs résidents doivent être prêts à quitter leurs logements à tout moment.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !