•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plus de 86 000 $ d’amendes liées à la COVID-19 au Nouveau-Brunswick

Un policier debout devant une file de véhicules.

Point de contrôle du Nouveau-Brunswick, en 2020 à Aulac.

Photo : CBC / Alexandre Silberman

Radio-Canada

Des agents provinciaux au Nouveau-Brunswick ont donné des amendes totalisant 86 794,50 $ pour le non-respect de la Loi sur les mesures d’urgence depuis mars 2020.

Ce montant est réparti en 321 contraventions, émises entre le mois de mars 2020 et de juillet 2021.

Le commandant divisionnaire de la Gendarmerie royale du Canada au Nouveau-Brunswick, Larry Tremblay, a coordonné l'application de cette loi dans toute la province pendant l'état d'urgence.

Le commandant divisionnaire de la Gendarmerie royale du Canada au Nouveau-Brunswick, Larry Tremblay.

Le commandant divisionnaire de la Gendarmerie royale du Canada au Nouveau-Brunswick, Larry Tremblay.

Photo : Ed Hunter/CBC

Il déclare que les agents n’ont donné des contraventions que dans des circonstances extrêmes.

Nous avons eu une approche conséquente et mesurée lorsqu'il s'agissait de faire respecter la loi, dit-il. L’objectif principal était plutôt d’éduquer la population sur les mesures sanitaires.

Phase verte au Nouveau-Brunswick

Une amende ou une contravention résulte en un chef d’accusation pour lequel une personne plaide coupable en la payant.

La Loi sur les mesures d’urgence a permis, en cas de violation, l’émission de contraventions par les Forces de l’ordre.

Ces pouvoirs ont toutefois officiellement pris fin à minuit vendredi, puisque le gouvernement Higgs n’a pas renouvelé l'arrêté d’urgence obligatoire sur la COVID-19.

Toutes les restrictions émises par le Nouveau-Brunswick sur les voyages et la santé publique sont donc levées.

Larry Tremblay précise que les agents ont dû faire respecter les mesures d’urgence pendant toute la durée de l'arrêté - en plus de leurs tâches habituelles - sans avoir recours à des ressources supplémentaires. Cette situation leur a fait vivre un stress énorme, dit-il.

Bien que content que la province soit maintenant en phase verte, Larry Tremblay reste aux aguets. Nous restons prudents afin d'être en mesure de réagir efficacement en cas de nouvelle éclosion, conclut-il.

Avec les informations d’Aidan Cox de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !