•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le NPD promet 10 jours de congé de maladie payés

Gary Burrill, assis sur un banc dans un parc.

Le chef du NPD de la Nouvelle-Écosse, Gary Burrill, assis sur un banc dans un parc de Fairview, le 31 juillet 2021.

Photo : (Jeorge Sadi/CBC)

La Presse canadienne

Les Néo-Écossais auront droit à dix jours de congé de maladie payés sous un gouvernement néo-démocrate, a déclaré le chef du parti Gary Burrill avant les élections provinciales.

Gary Burrill a fait cette promesse samedi à mi-parcours de la campagne de la 41e élection de la province, qui se tiendra le 17 août.

Le NPD prévoit légiférer sur les jours de congé de maladie en modifiant le Code des normes du travail provincial s'il arrive au pouvoir, a déclaré Gary Burrill.

Le programme de congés de maladie du NPD n'exigera pas que les employés aient une note du médecin, a-t-il expliqué, pour éviter de surcharger les médecins de la province avec des demandes.

Il a également déclaré que des études ont démontré une propagation importante du virus de la COVID-19 sur les lieux de travail au cours de la dernière année de la pandémie.

Le programme de congé de maladie de la province, qui a débuté le 10 mai et expire samedi, a permis aux Néo-Écossais d'avoir droit à un maximum de quatre jours de maladie payés.

Au cours de ce programme, les entreprises devaient demander le remboursement du salaire de l'employé dans les 90 jours suivant le congé.

Le chef du parti a déclaré que la législation aiderait les travailleurs de la Nouvelle-Écosse à éviter d'avoir à aller au travail sans se sentir à 100 % conscients des risques que cela implique, ou de rester à la maison et savoir que vous n'allez pas être payé.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !