•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

5 secondes pour accroître la sécurité des piétons

Un feu de circulation pour piétons au centre-ville de Toronto.

Toronto veut installer près de 400 feux de circulation pour piétons supplémentaires cette année.

Photo : CBC / Yasmine Ghania

Radio-Canada

La Ville de Toronto est en voie d’installer des feux de signalisation pour piétons supplémentaires aux intersections, dans l’espoir de réduire les blessures et les morts.

Ces signaux donnent aux personnes cinq secondes d’avance avant que les véhicules puissent traverser l’intersection. Cela permet aux automobilistes, notamment ceux qui tournent à gauche, de mieux les voir.

Depuis 2018, Toronto a installé plus de 500 de ces dispositifs. La Ville espère qu’il y en aura 389 de plus d’ici la fin de l’année. Déjà, à la fin de mars, elle en avait installé 159 de plus.

L’objectif ultime est d’en mettre en service à tous les endroits possibles dans la ville, a déclaré le responsable municipal de la gestion de la circulation, Roger Browne.

M. Browne explique qu’il n’y a pas encore de données locales sur l’efficacité de ces signaux. Il affirme toutefois que des recherches menées par l’Association nationale des responsables des transports municipaux permettent de croire qu’ils réduisent les collisions avec des piétons, une diminution qui pourrait atteindre 60 %.

La mesure fait partie du programme municipal Vision Zero adopté en 2016. L’objectif ambitieux de cette stratégie quinquennale est d’éliminer les morts et les blessures graves sur les routes de la ville.

À Toronto, 21 piétons ont perdu la vie l’an dernier, comparativement à 39, en 2019, et 41, l’année précédente. Le nombre plus bas en 2020 s’expliquerait par la réduction de la circulation, en raison de la pandémie.

Des données de la police de Toronto démontrent que 10 piétons sont morts jusqu’ici cette année, après avoir été happés par un véhicule.

Jess Spieker, présidente du groupe de pression Friends and Families for Safe Streets, note que les signaux pour piétons semblent acceptés instantanément, contrairement à d’autres mesures de sécurité routière. Je pense que c’est une merveilleuse idée. C’est simple.

Mme Spieker a été heurtée par un VUS qui tournait à gauche, en 2015, alors qu’elle circulait sur son vélo, rue Bathurst. Elle a subi une fracture de la colonne vertébrale et une lésion cérébrale.

Depuis le lancement de Vision Zero, la Ville a dépensé des dizaines de millions de dollars pour améliorer la sécurité.

Jess Spieker pense toutefois que Toronto doit y consacrer encore plus d’argent. Elle croit aussi que la Ville pourrait prendre d’autres mesures, en interdisant notamment le virage à droite sur un feu rouge, comme c’est le cas à Montréal et New York.

D’après les informations de Yasmine Ghania, de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !