•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les pompiers s’attendent à de nouveaux départs de feux en Colombie-Britannique

Des chevaux sauvages marchent dans la nature le long d'un panache de fumée du feu Nk'Mip Creek dans l'Okanagan

Des chevaux sauvages non loin du feu de Nk'Mip Creek, près d'Osoyoos

Photo : Radio-Canada / Maggie MacPherson

Le service des incendies de la Colombie-Britannique anticipe de nouveaux départs de feux de forêt ce week-end à cause de la foudre et des fortes températures, alors que 243 incendies brûlent toujours dans la province.

BC Wildfire dit que les équipes sur le terrain risquent de devoir travailler 24 heures sur 24, indique la porte-parole Jean Strong.

On s’attend à ce que les feux brûlent intensément.

Une citation de :Jean Strong, porte-parole, BC Wildfire

L’activité des brasiers importants se poursuivra la nuit à cause des fortes températures, explique Jean Strong, alors que c’est normalement le moment où les pompiers peuvent s’attendre à voir leur dynamique se calmer.

Un hélicoptère survole un feu de forêt.

Un hélicoptère survole le feu de Tremont Creek, près d'Ashcroft, en C.-B.

Photo : BC Wildfire/Twitter

Les équipes tenteront aussi de maîtriser le départ des nouveaux feux causé par la foudre avant qu’ils ne prennent trop d’ampleur. On prévoit de la pluie dans certaines régions, ce qui pourra aider à compenser le départ de certains feux, espère toutefois Jean Strong. 

Par ailleurs, une nouvelle vague de chaleur frappe la Colombie-Britannique qui est également touchée par la sécheresse. Environnement Canada a lancé des avertissements de chaleur dans la majeure partie de l’Intérieur sud et de la côte sud de la province ce week-end.

Si le nombre d'incendies de forêt en activité continue de diminuer dans la province, celui des brasiers importants demeure stable à environ 40.

Quelque 260 incendies de forêt faisaient rage il y a une semaine dans la province, tandis que ce nombre s’élevait à plus de 300 la semaine précédente, dit BC Wildfire. 

Les renforts venus de l’étranger, des autres provinces et des Forces armées canadiennes sont un énorme soulagement pour les équipes, qui se portent bien, assure Jean Strong. Ils doivent tout de même pouvoir récupérer entre deux sessions de travail. 

Les pompiers venus en renfort du Mexique marchent sur le tarmac de l'aéroport d'Abbotsford, à la sortie de l'avion.

Une centaine de pompiers du Mexique sont arrivés la semaine dernière en renfort pour combattre les flammes en Colombie-Britannique.

Photo : The Canadian Press / DARRYL DYCK

C’est un travail exigeant, être entouré de cette fumée intense, et là, on voit des vagues de chaleur après vagues de chaleur, constate-t-elle.

Sur les 37 feux d’intérêt dénombrés dans la province, 18 sont localisés dans la région de Kamloops. Le feu de Sparks Lake, l’un des plus importants, en activité depuis la fin du mois de juin, s’étend sur près de 65 500 hectares. 

Le feu de Lytton Creek, qui a ravagé le village de Lytton le 30 juin, brûle quant à lui sur plus de 48 000 hectares. 

Des enfants jouent au bord du lac Okanagan sous la fumée des feux de forêt qui brouille la vue d'un pont.

Des enfants jouent au bord du lac Okanagan sous la menace de la fumée des feux de forêt.

Photo : Radio-Canada / Wing Yip Szeto

Respectez les ordres d’évacuation, implore BC Wildfire 

Plus de 3000 propriétés font l'objet d'un ordre d’évacuation dans la province et les propriétaires d'environ 19 000 habitations doivent se tenir prêts à partir à tout moment.

C’est extrêmement important de respecter ces ordres, rappelle Jean Strong aux Britanno-Colombiens qui refusent de quitter leur domicile, en assurant que les spécialistes sont sur le terrain et feront tout ce qu’ils peuvent pour protéger leurs biens. 

Vous pourriez vous retrouver sans évacuation, autrement dit, on devra envoyer des équipes vous chercher ou essayer d'en envoyer.

Une citation de :Jean Strong, porte-parole, BC Wildfire

« Cela redirige d'une part des équipes censées combattre les flammes, mais met aussi les répondants à risque alors que leur sécurité est notre priorité, poursuit-elle. Il y a eu des fatalités dans d'autres provinces à cause de situations comme celles-ci, et on n’aimerait pas que cela arrive en Colombie-Britannique. »

Des colonnes de fumées s'élancent du feu de forêt Bill Nye Mountain dans le sud-est de la Colombie-Britannique.

Le feu de Bill Nye Mountain dans le sud-est de la Colombie-Britannique.

Photo : BC Wildfire

47 amendes pour feux de camp illégaux 

Par ailleurs, la Colombie-Britannique a interdit les feux de camp le 30 juin, alors alors que la province étouffait sous le dôme de chaleur.

Depuis, le Service de conservation de la Colombie-Britannique a donné 47 contraventions totalisant 50 445 $. Parmi elles, 22 ont été distribuées lors de la longue fin de semaine de la fête du Canada.

Malgré les centaines de feux actifs, les Britanno-Colombiens ne comprennent toujours pas, la situation déplore Todd Hunter, l'inspecteur par intérim de l'organisme.

« Les gens continuent d'allumer des feux »

Toutes nos ressources sont dispersées à travers la province. Le service d’incendies fait tout ce qu’il peut, se désole-t-il. Ici même, au parc provincial Golden Ears, croyez-le ou non, mais les gens continuent d'allumer des feux.

Certains ont même été découverts à quelques mètres des panneaux d’interdiction, dans la région de la côte sud, affirme-t-il.

La veille de la longue fin de semaine, les autorités provinciales ont exhorté la population à être prudente face aux risques de feux de forêt

Cette saison de feux devient l’une des plus intenses qu’on ait jamais recensées, a souligné la ministre des Forêts, Katrine Conroy, dans un communiqué. 

Avec des informations de Michelle Gomez

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !