•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Wanderers posent leurs valises à Halifax

Un match des Wanderers à Halifax contre le Cavalry FC.

Un match des Wanderers à Halifax contre le Cavalry FC.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

L'équipe de soccer les Wanderers d'Halifax jouera un match à domicile lundi sur son terrain et devant ses partisans, pour la première fois depuis la pandémie.

La troupe espère que ce retour au jeu devant une foule qui l’encourage pourra être ce qu'il faut pour améliorer son classement.

Les joueurs ont repris possession de leur terrain, le Wanderers Field, afin de se préparer pour ce match contre l'Atlético d'Ottawa. La dernière fois que les Wanderers ont foulé ce gazon, c'était en octobre 2019.

La saison dernière, l'équipe a joué tous ses matchs à l'Île-du-Prince-Édouard devant des gradins vides, à cause de la pandémie. Puis cette saison, les matchs ont eu lieu jusqu'à tout récemment, à Winnipeg.

Il ne reste que cinq joueurs dans l'équipe qui ont pu jouer devant nos partisans. Tous les joueurs sont bien excités d'être de retour, d'avoir des partisans qui nous encouragent.

Une citation de :Peter Schaele, défenseur, Wanderers d'Halifax
Un homme marche sur un terrain sportif entouré de gradins.

L'entraîneur des Wanderers d'Halifax, Stephen Hart.

Photo : Radio-Canada

Un encouragement que n'a pas eu Jérémy Gagnon-Laparé, milieu de terrain pour l'équipe, depuis qu'il a été recruté par les Wanderers cette saison.

J'ai eu la chance de l'expérimenter il y a deux ans quand j'ai joué avec Ottawa lors du championnat canadien. Donc, même si je n'ai pas eu la chance de recevoir l'amour des partisans, j'ai pu quand même ressentir leur passion puis leur enthousiasme, même si j'étais dans l'autre équipe, dit-il.

L'encouragement des partisans pour remonter la pente

Cet enthousiasme pourrait bien servir à l'équipe qui est en avant-dernière place au classement de la ligue. c'était loin d'être l'idéal de jouer dans des stades vides.

Il manque un peu d'énergie, il manque un peu de passion. C'est comme s’il manque un ingrédient pendant les matchs, sans foule.

Une citation de :Jérémy Gagnon-Laparé, milieu de terrain, Wanderers d'Halifax

Si on se fie aux matchs pré-Covid, jouer à domicile avantage les Wanderers.

Nous n'avons perdu qu'un match à domicile, note l'entraîneur-chef Stephen Hart, qui croit que c'est différent quand il y a l'énergie des partisans. Il est convaincu que ça aura un impact positif sur le jeu.

D'après le reportage de Paul Légère

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !