•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Gin et musique à l’honneur à Bécancour

Un verre de gin tonique

Le gin et le blues sont à l'honneur à Bécancour.

Photo : iStock

Radio-Canada

Le gin et le blues sont à l’honneur, cette fin de semaine, au Moulin Michel, à Bécancour. Une occasion d’en apprendre un peu plus sur un secteur en plein essor dans les dernières années.

Dans un décor champêtre à l’extérieur, le festival Au son du Moulin présente une foule de concerts et de conférences qui mettent en vedette des distillateurs québécois jusqu’à dimanche.

En vedette, les distillateurs, certes, mais aussi tout un univers à découvrir pour les visiteurs. 

Le coorganisateur de l’événement, Philippe Dumas, souhaite donc promouvoir les produits locaux et renseigner les festivaliers sur cette industrie qui a vu ses affaires exploser ces derniers temps. En effet, les ventes de gins ont augmenté de 46 % à la SAQ dans la dernière année. 

Le blues, on connaît bien, mais en même temps, de s’y attarder trois jours, disons que c’est un beau moment pour le faire. Et pareil pour le gin, pour en connaître davantage, on laisse la parole aux distillateurs qui sont là, explique Philippe Dumas. 

Alors que la musique enveloppe le décor, des dégustations sont offertes aux visiteurs, plusieurs centaines sont de passages depuis le début des activités.

C’est une fin de semaine de découverte.

Une citation de :Philippe Dumas, coorganisateur du festival Au son du Moulin

Plusieurs conférences et ateliers sont organisés afin de mettre de l’avant les gins locaux, beaucoup plus populaires depuis une dizaine d’années, et d’éclaircir le mystère entourant leur élaboration. 

C’est tellement nouveau. Les gens connaissent peu. On a presque 200 sortes de gin au Québec depuis deux ans, même pas. Donc, c’est un monde à découvrir, admet Bruno O’Kane, un barman participant à l’événement. 

Avec les informations de Jacob Côté

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !