•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un projet pilote pour ralentir la circulation automobile à Rouyn-Noranda

Trois dos d'âne sont en cours d'installation dans deux rues de Rouyn-Noranda.

Une rue sur laquelle il y a un ralentisseur.

Depuis une quinzaine d'années, les dos d'âne se multiplient en Amérique du Nord.

Photo : iStock / Nicolas McComber

Radio-Canada

L’installation de deux dos d’âne sur la rue Nault et d’un autre sur la rue Terry Fox vient de débuter. Le projet pilote, réalisé par la Ville de Rouyn-Noranda, durera jusqu’à la fin de l’automne.

L’installation devrait être terminée dans le courant de la semaine prochaine. La mairesse de Rouyn-Noranda, Diane Dallaire, affirme que ce n’est pas la seule mesure instaurée pour réduire la vitesse des automobilistes.

Dans ce secteur-là, il y a eu quelques mesures qui ont été mises en place. Premièrement, les 40 km/h comme à quelques autres endroits aussi dans la ville de Rouyn-Noranda; il y a aussi des arrêts supplémentaires qui ont été installés, décrit-elle.

Elle souligne également que la population a été sondée pour le projet des dos d’âne, et le sera à nouveau lorsqu’ils seront retirés pour l’hiver. Il faut aussi sonder plus particulièrement les gens qui vont demeurer à proximité de l’endroit où l'on va mettre un dos d’âne parce que, pour certains, ça peut être dérangeant, précise la mairesse de Rouyn-Noranda.

Mais avant de réinstaller des dos d’âne, on va sonder à nouveau, on va transmettre un sondage à chacun des résidents pour voir l’acceptabilité. Et puis ce projet-là va peut-être nous servir dans d’autres circonstances. C’est une première pour nous, on n’a pas l’habitude dans les rues de mettre des dos d’âne, mais on souhaite vraiment trouver la meilleure solution pour la sécurité des citoyens et pour ralentir la circulation , explique-t-elle.

Pour le moment, aucune autre rue n’a été identifiée pour installer des dos d’âne. La Ville utilise d’autres moyens pour faire ralentir les automobilistes.

Un autre projet pilote voit le jour à Évain. On a un autre projet pilote, aussi, de rue apaisée à Évain. On a mis de gros bouquets de fleurs sur les bords de rue pour ralentir la circulation, alors il y a plusieurs choses qui peuvent être faites, soutient Mme Dallaire.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.