•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le vote en personne le jour du scrutin perd du terrain en Saskatchewan, selon un rapport

Michael Boda debout devant deux personnes assises devant une urne.

Le directeur général des élections de la Saskatchewan, Michael Boda, supervise le dépouillement des bulletins de vote par correspondance le 28 octobre 2020, à la suite du scrutin du 26 octobre.

Photo : Élections Saskatchewan

Radio-Canada

Le dernier rapport annuel d’Élections Saskatchewan, publié vendredi, donne des détails sur les tendances des électeurs et les défis posés par l’organisation d’une élection en temps de pandémie.

Le rapport montre que le vote par anticipation ainsi que le vote par la poste gagnent du terrain chez les électeurs par rapport au vote en personne le jour même de l’élection.

Selon le directeur général des élections de la Saskatchewan, Michael Boda, cette tendance se dessinait depuis un certain temps, mais s’est accentuée lors de l’élection de 2020, qui a renouvelé le mandat du Parti saskatchewanais de Scott Moe.

Seulement 45 % des électeurs au scrutin du 26 octobre 2020 ont voté en personne ce jour-là, indique le rapport. En 2016, cette proportion s’élevait à 73 % et en 2011, à 83 %.

En contrepartie, le vote par correspondance a atteint un record en 2020, avec 63 000 électeurs qui ont choisi cette option.

Le vote par anticipation a aussi atteint un record de 184 742 bulletins, ce qui représente une augmentation de 66 % par rapport à l’élection de 2016.

Les électeurs ont besoin de manières pratiques [de voter], et cela doit entrer dans un horaire vraiment occupé. Des personnes différentes ont besoin d’options différentes, fait remarquer Michael Boda en entrevue.

Il ajoute que la géographie de la province fait en sorte qu’il peut être difficile pour certaines personnes de se rendre dans un bureau de vote.

Le directeur général des élections a aussi mentionné que la pandémie ainsi que la possibilité que les élections se tiennent au printemps 2020 avaient contrecarré les efforts de modernisation d’Élections Saskatchewan.

Nous avions l’intention d’introduire les nouvelles technologies aux bureaux de scrutin, affirme-t-il.

Il se dit néanmoins fier de la manière dont les élections de 2020 se sont déroulées et croit que la Saskatchewan pourrait servir d’exemple pour d’autres juridictions qui tiendraient des élections durant une pandémie.

Selon un autre rapport d’Élections Saskatchewan paru plus tôt en juillet, 52,9 % des électeurs admissibles ont voté en 2020. En 2016, ils étaient 53,5 % à voter et en 2011, 51,1 %. Ce taux était de plus de 76 % dans les années 1980 et au début des années 1990.

Avec des informations d’Emily Pasiuk

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !