•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Festival folk de Regina veut briser la « monoculture » en Saskatchewan

Les artistes Dale Mac, Eekwol, Germane, éemi, et MELONDA.

Les artistes Dale Mac, Eekwol, Germane, éemi, et MELONDA font partie de la programmation Summer Satellites du Festival folk de Regina.

Photo : Stephanie Kuse, Dale Mac, Eekwol, Germane, Dré Ward

Le Festival folk de Regina est de retour dans une formule différente. Sous le nom de Summer Satellites, le festival propose une série de microconcerts en ligne et en personne du 6 au 8 août.

Les organisateurs donnent toute la place aux talents émergents en duo ou en solo. Les artistes se produiront sur la scène communautaire Brandt du Centre des arts Connexus, mais trois concerts seront aussi diffusés en ligne.

Un engagement pour la diversité

Il s‘agit du premier festival sous la direction d'Amber Goodwyn comme directrice artistique. Ses choix de programmation sont sans équivoque : le Festival folk de Regina se démarque par son engagement pour la diversité.

C’est important de briser cette monoculture qui domine en Saskatchewan.

Une citation de :Amber Goodwin, directrice artistique du Festival folk de Regina

La directrice artistique justifie ses choix par l'engagement social de son organisme. Le rôle d'un festival dans une société juste et équitable est de donner la parole à toutes sortes de personnes, et pas seulement à celles que l'on voit habituellement sur scène, fait-elle remarquer.

Regina est une ville vivante, multiculturelle, en constante évolution. Nous devons être attentifs à ce que les gens réclament, ajoute-t-elle.

Une place pour le français

La musique francophone aura encore une place de choix. La Fransaskoise éemi offrira un concert le vendredi 6 août.

Amber Goodwyn dit adorer le son électropop de l'auteure-compositrice-interprète.

Je ne connaissais pas éemi avant qu'elle ne contacte le Festival dans le cadre de notre appel à artistes. J'ai été agréablement surprise par sa démarche artistique et j'ai tout de suite adoré son travail.

L'activiste et violoneux métis Tristen Durocher offrira aussi un concert en ligne : une performance toute spéciale sera enregistrée au Happy Nun Café de Forget, dans le sud-est de Regina.

C'est un être incroyable, nous avons entendu parler de lui l'année dernière à cause de son acte de bravoure pour attirer l'attention sur le projet de loi sur la prévention du suicide, mais c'est aussi un incroyable violoniste, assure la directrice artistique du Festival.

L’artiste noire MELODNA devant un drap blanc, portant une camisole et des jeans. Elle fixe du regard l'appareil-photo.

L’artiste R'n'B MELODNA est une étoile montante de la scène réginoise, selon Amber Goodwyn.

Photo : Dré Ward

Le Festival sera aussi l’occasion pour l'artiste R'n'B MELODNA de monter sur scène. Amber Goodwyn explique qu'elle l'a entendue pour la première fois au cours d’une manifestation de Black Lives Matter devant le Palais législatif de Regina. J'étais très émue, et comme beaucoup de gens, je pense que nous devons entendre sa voix plus souvent, et celle d'autres comme elle, dit-elle.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !