•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le masque encore obligatoire en Ontario à la prochaine étape

Kristy Boynton sert un cocktail au Horseshoe Tavern, à Toronto.

Les Ontariens devront continuer à porter un couvre-visage à l'intérieur.

Photo : CBC / Evan Mitsui

Radio-Canada

Le gouvernement ontarien a annoncé vendredi qu’il sera toujours obligatoire de porter le masque dans les lieux publics à l’intérieur lorsque la province passera à la prochaine étape du déconfinement et lèvera la plupart des autres restrictions.

Il n’y aura plus de limites, par exemple, sur le nombre de personnes autorisées dans les commerces et autres installations. Les entreprises continueront toutefois à afficher certaines informations au sujet du dépistage et devront avoir ce que la province appelle un plan de sécurité lié à la COVID-19.

Comme le variant Delta est la souche dominante en Ontario, ce qui n’est pas le cas dans d’autres provinces, le port du masque continuera d’être obligatoire dans les lieux publics à l’intérieur, a expliqué dans un courriel une porte-parole de la ministre de la Santé, Christine Elliott.

Alexandra Hilkene a ajouté que d’autres endroits avaient pris la même décision et que les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies des États-Unis avaient récemment mis à jour ses recommandations en ce sens dans les endroits où le risque de transmission était élevé.

La porte-parole a précisé que le médecin hygiéniste en chef déterminera si la mesure doit être maintenue en fonction de l’évolution de la situation.

La province n’a toujours pas annoncé quand elle passera à cette prochaine phase, qui marquera l’aboutissement de son plan de réouverture. Elle est entrée dans la phase précédente le 16 juillet et doit y rester pendant au moins 21 jours.

D’autres critères devront aussi être remplis, notamment certains taux de vaccination, pour que l’Ontario passe à l’étape suivante.

Le gouvernement a fait cette mise au point parce qu’il voulait que les entreprises sachent à quoi s’attendre quand les critères seraient atteints.

Notre dossier : La COVID-19 en Ontario

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !