•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Manifestations contre la levée des mesures sanitaires en Alberta

À partir du 16 août, les personnes déclarées infectées par la COVID-19 ne seront pas obligées de s'isoler, et le port du masque ne sera pas requis dans les écoles à la rentrée.

Des manifestants dans un parc.

Une centaine de personnes ont manifesté à Calgary pour demander le maintien des mesures sanitaires.

Photo : Radio-Canada / Charlotte Dumoulin

Thomas Laberge

Alors que le gouvernement albertain s’apprête à lever plusieurs mesures sanitaires liées à la COVID-19, de la résistance se fait sentir. Deux manifestations ont été organisées vendredi pour s’opposer au relâchement des mesures.

La première manifestation s’est tenue devant l'Assemblée législative de l'Alberta à Edmonton.

Une centaine de personnes se sont aussi donné rendez-vous au centre McDougall de Calgary pour demander au gouvernement de l'Alberta de revenir sur sa décision de lever plusieurs mesures sanitaires, comme le traçage de contacts des personnes positives à la COVID-19.

L’urgentologue et cofondateur de l’organisme Masks4Canada, Joe Vipond, a pris la parole durant l'événement. Il a vertement dénoncé cette décision de la médecin hygiéniste en chef de la province, la Dre Deena Hinshaw.

Le gouvernement a perdu son autorité morale de gouverner. Je demande la démission du premier ministre, Jason Kenney, du [ministre de la Santé], Tyler Shandro, et de la Dre Hinshaw, a-t-il lancé durant la manifestation.

L’urgentologue croit que la quatrième vague de la pandémie pourrait être bien pire si les mesures sanitaires sont levées dans la province.

L’urgentologue Joe Vipond avec une pancarte lors d'une manifestation.

L’urgentologue Joe Vipond demande la démission de la médecin hygiéniste en chef de la province, la Dre Deena Hinshaw.

Photo : Radio-Canada / Charlotte Dumoulin

Craintes dans les écoles

Jennifer Kayandi, une des manifestantes, a des enfants à l’école, dont un qui est trop jeune pour recevoir le vaccin. Elle craint que, si les mesures en milieu scolaire sont levées, les enfants ne puissent devenir des vecteurs de transmission du virus.

Je pense que les masques à l'intérieur sont une bonne chose, particulièrement dans les écoles où les enfants sont ensemble pendant de longues périodes de temps, soutient-elle.

Vivre avec le virus

La quarantaine pour les contacts étroits n’est plus obligatoire en Alberta, et les tests chez les personnes asymptomatiques ne sont plus recommandés.

À partir du 16 août, l'isolement à la suite d'un résultat positif au test de dépistage du coronavirus ne sera plus requis, mais fortement recommandé. Par ailleurs, le port du masque ne sera pas obligatoire dans les écoles à la rentrée.

La COVID-19 n’est pas terminée, mais il faut apprendre à vivre avec elle , avait notamment affirmé la Dre Hinshaw lors de l’annonce du relâchement des mesures.

L’Alberta a le plus haut taux de personnes non vaccinées au pays.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !