•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des espaces aménagés pour les nouveaux arrivants à la Maison Price

Une auberge blanche avec un toit rouge

L'auberge de jeunesse La Maison Price dans l'arrondissement de Chicoutimi.

Photo : Radio-Canada / Meghann Dionne

Radio-Canada

Le Carrefour jeunesse-emploi Saguenay aménagera bientôt des locaux dans la Maison Price de Chicoutimi afin d’y loger de nouveaux arrivants, a appris Radio-Canada.

L’organisme Avantage Saguenay, la Ville de Saguenay, la MRC du Fjord-du-Saguenay et la ministre responsable de la région, Andrée Laforest, sont partenaires du projet. Aucune des parties n’a cependant voulu accorder d’entrevue à ce sujet.

La direction du Bar à Pitons, situé au sous-sol du bâtiment, et celle de la coopérative Entrepreneurs sans frontières, responsable du bâtiment, confirment cependant qu’un projet est dans l’air.

On était locataire de la bâtisse au complet. Donc, avec la venue d'un nouvel organisme, on va pouvoir séparer les frais fixes en deux, ce qui va nous donner beaucoup plus de marge de manœuvre pour garder le Bar à Pitons actif et vivant, dit Simon Lacoste, directeur des opérations à la Coopérative de solidarité verte, qui chapeaute le Bar à Pitons.

Depuis la fermeture de l'auberge de jeunesse en février 2020, le bâtiment patrimonial de la rue Price a connu des jours difficiles. La pandémie de COVID-19 a aussi eu une incidence sur la fréquentation du Bar à Pitons et les finances de la coop.

L’entrée en scène d’un nouveau locataire aura donc l’effet d’une bouffée d’air frais.

Toujours selon ce que nous avons appris, des bureaux pour les agents d'accueil et des chambres seront aménagés entre les murs de l'immeuble. Les nouveaux arrivants pourront éventuellement bénéficier d’un toit, le temps de se dénicher un appartement.

Le président d’Entrepreneurs sans frontières, Julien Walter, veut que le bâtiment blanc à la toiture rouge, restaurée au cours des dernières années, soit préservé.

Notre objectif, c'est que les dollars qui vont être investis, c'est pour la pérennité du bâtiment. Oui, je pense que maintenant qu'on va avoir un bâtiment occupé de la tête au pied, on va pouvoir planifier sur le court, moyen et long terme des rénovations du bâtiment, soutient-il.

Le revêtement extérieur de la Maison Price, construite en 1870 et citée patrimoniale par Québec en 2012, est à refaire. Il s’agit notamment de l’un des projets caressés par Entrepreneurs sans frontières.

D'après les informations de Gilles Munger

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !