•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les microbrasseurs ontariens s’attendent à un long week-end chargé

Un employé sert une bière à la pression.

Le nombre de microbrasseries a décollé en Ontario au cours des vingt dernières années pour s'établir à près de 450 établissements.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Les brasseries locales vont profiter du congé civique pour marquer le premier long week-end d’été sous le signe de restrictions assouplies contre la COVID-19.

Selon le président de l’Association ontarienne des brasseurs artisanaux, Scott Simmons, le long week-end d’août constitue habituellement une période énorme pour notre industrie.

Avec les terrasses et les restaurants ouverts, c'est un élément salvateur. La vente de bières artisanales sur les terrasses peut représenter entre 30 et 50 % du chiffre d’affaires d'une brasserie et ce volume a pratiquement disparu avec la COVID.

Une citation de :Scott Simmons, président de l’Association ontarienne des brasseurs artisanaux

Depuis une vingtaine d’années maintenant, le nombre de microbrasseries a explosé, passant de moins de 10 à environ 450 à travers la province, un nombre qui a désormais tendance à se stabiliser, selon M. Simmons.

L'été propice à la création de nouvelles saveurs

En accord avec les chaleurs d’été, les bières légères, blanches, acidulées et fruitées gagnent la faveur des clients.

La fermentation sauvage se fait aussi une place cette année, selon Scott Simmons : au lieu d'utiliser de la levure typique ajoutée au processus, la fermentation se fait uniquement à travers l'environnement naturel.

La cuve de brassage est laissée à ciel ouvert. Selon le terroir et l’air qui passe, cela peut donner des résultats intéressants, présente-t-il.

Une douzaine de verres remplis de diverses bières artisanales.

Des bières artisanales.

Photo : Getty Images / Eddie Hernandez Photography

C’est ça qui est le fun avec le temps estival, c’est qu’on peut expérimenter, on peut jouer avec les fruits, on a des purées de fruits, c’est 100 % naturel, explique ainsi Mario Bourgeois, propriétaire de la microbrasserie franco-ontarienne Cassel, à Casselman, à l’est d’Ottawa.

Son atelier de production est rattaché à une partie pub. Avec la réouverture des salles à manger, il a noté un engouement majeur de monde qui veut sortir, ce qui peut parfois créer un temps d’attente élargi pour le service.

Malheureusement, dans tous les restos, il y a un problème de personnel, ajoute-t-il en faisant référence aux difficultés d’embauches.

À Timmins, dans le Nord de l’Ontario, la microbrasserie Full Beard Brewing s’attend à un busy week-end lors du congé civique.

Pour le copropriétaire Jonathan St-Pierre, l'établissement peut faire office de lieu de rassemblement pour les familles.

Le propriétaire de la microbrasserie Full Beard Brewing à Timmins, Jonathan St-Pierre.

La diversité offerte par les microbrasseries fait « qu'il y aura toujours une bière pour quelqu'un », affirme M. St-Pierre.

Photo : Radio-Canada / Jimmy Chabot

Spécialement avec la COVID, y'a beaucoup de gens qui n'étaient pas capables de voir les familles, et pour ceux qui ont pas de chalet ou de camper, ils peuvent rencontrer les familles aux brasseries.

Le long week-end marque l’occasion pour la brasserie artisanale de sortir sa recette à succès, une bière acide framboise-rhubarbe.La première batch qu’on a fait il y a 2 ans, c’est parti en 8 heures, proche de 10 000 litres de bière, avance M. St-Pierre. C’est fun à voir!

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !