•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Clifford Moar tourne la page sur sa carrière politique

Clifford Moar est le chef de la communauté Ilnu de Mashteuiatsh

Le chef de la communauté de Mashteuiatsh, Clifford Moar

Photo : Clifford Moar

Radio-Canada

La communauté autochtone de Mashteuiatsh est sur le point de connaître un changement de garde. Après cinq mandats non consécutifs depuis 1997, le chef du conseil de bande, Clifford Moar, s’apprête à tirer sa révérence alors qu’une élection générale se tiendra dans la communauté lundi.

Le temps passe, c’est peut-être la première chose que je m’aperçois finalement. Seize ans de vie active comme élu, je me sens avec une certaine satisfaction du devoir accompli, mais présentement, je veux profiter de mon temps qu’il me reste pour être tout près de ma famille, a raconté M. Moar en entrevue à l’émission C’est jamais pareil.

Au fil des années à la tête de la communauté innue, Clifford Moar a mis plusieurs chantiers en branle. S’il se dit satisfait dans l’ensemble de ses réalisations, il quittera son poste sans qu’un traité reconnaissant les droits ancestraux des Premières Nations ait été ratifié avec les gouvernements.

Non, je n’ai pas réussi tous les objectifs que je m’étais fixés, sauf qu’on a réussi à faire du bon travail, je regarde tout l’avancement qu’on a fait sur l’autonomie financière, le développement sur les fonds autonomes, les barrages au fil de l’eau qu’on a mis en place, le nôtre et ceux avec lesquels on est partenaires avec les MRC, il y a quand même de belles réalisations, et c’est sûr que de se faire reconnaître nos droits ancestraux et notre titre par la signature d’un traité, ça malheureusement, je ne pourrai pas le vivre en tant qu’élu et j’espère le vivre en tant que membre de la communauté. C’est l’avenir qui nous le dira, a-t-il exprimé.

Trois candidats - Mélanie Boivin, Gilbert Dominique et Charles-Édouard Verreault - se présentent au poste de chef. Gilbert Dominique connaît bien cette fonction puisqu’il a oeuvré pendant 11 ans comme chef du conseil de bande.

Selon M. Moar, le taux de participation lors d’une élection générale dans la communauté se situe à environ 80 %. Environ 7000 membres font partie de la liste électorale. Il compare la fonction à celle d’un premier ministre provincial puisque les services de la sécurité publique, de la santé et de l’éducation, notamment, sont sous la juridiction du conseil de bande.

Protection de la jeunesse : demande faite à Ottawa et Québec

Par ailleurs, la communauté de Mashteuiatsh souhaite reprendre en main ses services de protection de la jeunesse. Une lettre d'intention a été envoyée au ministre fédéral des Services aux Autochtones, Marc Miller, en ce sens.

Les ministres provinciaux de la Santé, Christian Dubé, et des Affaires autochtones, Ian Lafrenière, ont aussi été avisés de cette démarche. La direction Santé et mieux être collectif de la communauté entend procéder au développement et à la gestion de ce nouveau service sur le territoire.

La réalité qu’on vit dans la communauté, toute la guérison qu’on doit faire vis-à-vis les impacts que l’histoire nous a imposés, juste vous donner l’exemple des pensionnats, c’est seulement nous autres qui peut se prendre en main et trouver des solutions pour nos enfants pour leur donner un avenir qu’ils méritent, a expliqué le chef sortant.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !